Une première depuis le début de la guerre en Ukraine: Anthony Blinken va s’entretenir avec son homologue russe

Ce serait une première depuis le début de l'invasion russe de l'Ukraine: Anthony Blinken, le chef de la diplomatie américaine, annonce qu'il va s'entretenir prochainement avec son homologue russe, le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Une première depuis le début de la guerre en Ukraine: Anthony Blinken va s’entretenir avec son homologue russe
© Belga Image

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a annoncé mercredi qu’il prévoyait de parler prochainement avec son homologue russe Sergueï Lavrov, pour la première fois depuis l’invasion russe de l’Ukraine fin février.

Cet entretien téléphonique, prévu " dans les prochains jours (…) ne sera pas une négociation au sujet de l’Ukraine" , mais devrait être essentiellement consacré aux Américains détenus en Russie et à la reprise des exportations ukrainiennes de céréales, a précisé le secrétaire d’État américain au cours d’une conférence de presse. " Je prévois d’évoquer un sujet qui est une priorité pour nous: la libération de Paul Whelan and Brittney Griner, qui ont été arrêtés à tort et qui devraient être autorisés à rentrer chez eux" , a-t-il déclaré. " Nous avons mis une offre conséquente sur la table des négociations il y a plusieurs semaines pour faciliter ces libérations" , a-t-il ajouté, refusant de préciser en quoi consiste l’offre américaine.

L’ancien ambassadeur des États-Unis à Moscou Michael McFaul a appelé l’administration du président Joe Biden à échanger les deux prisonniers américains contre Viktor Bout, un trafiquant d’armes russe emprisonné aux États-Unis. La basketteuse Brittney Griner a été arrêtée à l’aéroport de Moscou en février après la découverte dans ses bagages à main " de vapoteuses " et d' "un liquide présentant une odeur particulière " d’huile de cannabis, selon le service fédéral des douanes russe. Elle risque jusqu’à 10 ans de prison. L’ex-soldat américain Paul Whelan, ancien responsable de la sécurité d’une entreprise de pièces automobiles, détenu depuis 2018, continue de clamer son innocence après avoir été condamné à 16 ans de prison en Russie pour espionnage.

Anthony Blinken a ajouté qu’il entendait évoquer avec le ministre russe des Affaires étrangères l’accord entre Kiev et Moscou conclu la semaine dernière à Istanbul, via une médiation de la Turquie et sous l’égide de l’Onu, pour permettre la livraison à l’étranger des quelque 25 millions de tonnes de céréales coincées dans les ports ukrainiens. " Nous espérons que cet accord permettra rapidement d’expédier à nouveau les céréales ukrainiennes par la mer Noire et que la Russie respectera sa promesse de permettre à ces navires de passer" , a-t-il dit. Les responsables ukrainiens ont toutefois dit à plusieurs reprises ne pas faire confiance à Moscou pour assurer la sécurité des convois et rappellent les tirs de missiles russes samedi sur le port d’Odessa. Le Kremlin a pour sa part déclaré ne pas voir d’obstacles à la reprise des exportations, également entravées par la présence de mines marines déposées par les forces ukrainiennes pour se prémunir d’un assaut amphibie russe. Le déminage n’aura lieu que " dans le couloir nécessaire aux exportations" , selon Kiev.

La dernière conversation téléphonique entre les deux hommes remonte au 15 février, quand Anthony Blinken avait mis la Russie en garde contre une invasion de l’Ukraine. Neuf jours plus tard, les forces russes pénétraient en territoire ukrainien, conduisant les États-Unis et leurs alliés à lui imposer une série de sanctions financières pour isoler Moscou sur la scène internationale.

Sur le même sujet
Plus d'actualité