Ben Stiller, Bono, etc.: que font exactement les stars en Ukraine?

D'Angelina Jolie à Ben Stiller en passant par Sean Penn, Hollywood s'invite à Kiev, avec des objectifs sensiblement différents à chaque fois.

Ben Stiller avec Volodymyr Zelensky
Ben Stiller avec Volodymyr Zelensky, le 20 juin 2022 à Kiev @BelgaImage

Ce lundi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky ne recevait pas un chef d’État ou un général important. Non, il s’agissait plutôt de Ben Stiller. Une rencontre très people, l’acteur déclarant d’ailleurs devant les caméras que le chef d’État représente "son héros". Mais il ne s’agit pas de la seule célébrité qui s’est rendue en Ukraine. D’autres l’ont précédé, de manière plus ou moins officielle, parfois en restant bien plus discret. Mais chacun avait ses propres motivations ou projets.

Représentants des Nations Unies

Il faut d’abord distinguer les stars qui bénéficient du statut de représentant d’une grande organisation internationale. C’est le cas de Ben Stiller, ambassadeur de bonne volonté de l’HCR (l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés). C’est d’ailleurs à la demande du HCR qu’il a fait cette visite à Kiev. Outre son entrevue avec Zelensky, il a surtout rencontré les réfugiés qui sont aujourd’hui entre l’Ukraine et la Pologne. "Je rencontre des personnes touchées par la guerre et j’entends comment elle a changé leur vie. La guerre et la violence dévastent les populations du monde entier. Personne ne choisit de fuir sa maison", a-t-il d’ailleurs déclaré sur les réseaux sociaux au cours de son passage.

Autre personnalité au rôle similaire: Angelina Jolie, régulièrement désignée comme envoyée spéciale du HCR. Connue pour ses engagements humanitaires, elle s’est rendue à Lviv, à l’ouest du pays, fin avril dernier. Elle a notamment rendu visite aux réfugiés et aux blessés, sans oublier son passage dans une école pour entendre les enfants de la ville. Par contre, contrairement à Ben Stiller, elle est venue de son propre chef, pas en tant que représentante du HCR.

Du métro de Kiev à l’abri anti-bombes

Plusieurs stars se sont également rendues en Ukraine sans avoir une quelconque affiliation à une organisation d’une même envergure. Il s’agit donc de pures initiatives privées, comme dans le cas de Bono, qui est néanmoins lui aussi connu pour avoir mené plusieurs actions humanitaires. Le but du leader de U2: chanter dans le métro de Kiev pour soutenir les habitants, et ce en plein bombardement de la ville par les forces russes. Il en a profité pour jouer avec le chanteur du groupe ukrainien Antytila, Taras Topolia.

L’acteur Liev Shreiber a pour sa part été en Ukraine pour rencontrer notamment les personnes terrées dans les abris anti-bombes. Au-delà de cela, il a co-fondé BlueCheck Ukraine, un réseau qui met en lien plusieurs organisations aidant les réfugiés ukrainiens afin d’en améliorer le financement. Son soutien à Kiev est d’autant plus fort qu’il a un lien familial avec ce pays: son grand-père en était originaire.

Donner de la visibilité à l’Ukraine

Enfin, il y a ceux qui décident de passer plus de temps encore en Ukraine. Le réalisateur Sean Penn en est un bon exemple. S’il est là, c’est pour filmer le conflit entre Kiev et Moscou. Il était déjà présent sur place en 2014 pour réaliser un documentaire, au début des combats dans le Donbass. En novembre dernier, il y est retourné et il était présent lorsque la guerre a formellement commencé en février dernier.

Avant de partir à pied pour rejoindre la Pologne, il a eu le temps de voir Volodymyr Zelensky, le jour même de l’invasion russe ainsi que la veille. Le président ukrainien n’a donc pas fait sa première rencontre avec une star américaine aux côtés de Ben Stiller. Mais c’est une fonction qu’il prend à cœur, comme le chef d’État l’a lui-même expliqué ce lundi. "Il est important pour nous de continuer à recevoir de l’attention, de continuer à avoir de l’influence et de continuer à faire pression sur la Russie", déclarait-il. "C’est pourquoi les ambassadeurs comme Stiller sont importants".

Sur le même sujet
Plus d'actualité