Julian Assange sera extradé aux Etats-Unis

Le gouvernement britannique confirme l'extradition de Julian Assange aux Etats-Unis après l'avis favorable de la justice en avril dernier. Ses avocats ont déjà annoncé qu'il ira en appel.

Julian Assange
Belga

Le gouvernement britannique a confirmé vendredi l’extradition du fondateur de WikiLeaks Julian Assange aux Etats-Unis, où il est poursuivi pour une fuite massive de documents confidentiels.

" En vertu de la loi de 2003 sur l’extradition, la ministre d’État doit signer une ordonnance d’extradition s’il n’y a aucun motif d’interdire l’ordonnance" , a déclaré un porte-parole du ministère de l’Intérieur, confirmant que la ministre Priti Pratel a signé le décret d’extradition de l’Australien de 50 ans, emprisonné dans une prison de haute sécurité de Londres.

Que reproche-t-on à Julian Assange?

D’avoir révélé, notamment, la torture à laquelle s’adonne(ait) l’armée américaine ou les écoutes de la NSA. Les Etats-Unis l’accusent, eux, d’espionnage et réclamaient depuis longtemps l’extradition de Julian Assange qui se meurt dans une prison de Londres depuis 2019 après avoir passé après sept ans passés à l’ambassade d’Equateur, protégé par le gouvernement de gauche de Rafaël Correa. Quand ce dernier a perdu le pouvoir, son successeur a remis Assange à la police britannique.

Qu’est-ce que WikiLeaks?

Fondé en 2006 par l’Australien Julian Assange, WikiLeaks est juridiquement une organisation non gouvernementale qui se donne comme mission de transmettre des informations et documents pour partie confidentiels. Ce qu’a surtout permis WikiLeaks, c’est d’assurer l’anonymat des lanceurs d’alerte. Cela grâce à une technologie qui lui permet de rester en-dehors des radars de la NSA et autres services de sécurité des Etats.

Julian Assange et ses associés ont ainsi permis que soit révélées au grand jour des choses aussi notables que les tortures infligées aux prisonniers par les autorités américaines en Irak, en Afghanistan ou à Guantanamo, des bavures de l’aviation américaine en Irak tuant des civils, les écoutes par la NSA de chefs d’Etats alliés des Etats-Unis, le scandale de la multinationale Trafigura qui a déversé des résidus chimiques dans plusieurs décharges d’Abidjan en Côte d’Ivoire, contaminant la population ou les fameux e-mails de Hillary Clinton durant la campagne présidentielle américaine de 2016.

Pour cela, Julian Assange est poursuivi pour espionnage aux Etats-Unis. Selon Mike Pompeo, secrétaire d’Etat de l’administration Trump et ancien directeur de la CIA, il n’est qu’un  " hackeur "  et  " WikiLeaks n’est pas un média, mais un service de renseignement hostile "  aux intérêts des Etats-Unis. En clair, il est une menace. Les défenseurs d’Assange mettent en avant que les charges retenues contre Assange sont en réalité identiques aux activités quotidiennes des journalistes d’investigation,  " à savoir celles de publier des informations auparavant tenues secrètes " .

Comment en est-on arrivé là?

Au fil des années, l’image de Julian Assange a été ternie. En août 2010, il est accusé en Suède de viol et de harcèlement sexuel. L’affaire, qui sera classée sans suite, pousse Assange à se réfugier à l’ambassade d’Equateur à Londres. Il y restera sept ans, de juin 2012 au 11 avril 2019 quand le nouveau président équatorien  " offre  " Assange à la police britannique.

Depuis, il était enfermé à Belmarsh, une prison de haute sécurité connue comme le  " Guantanamo anglais " . Soumis à l’isolement 23 heures sur 24, Julian Assange a perdu 15 kg depuis son incarcération, faisant des allers-retours au service médical. Selon Nils Melzer, le rapporteur de l’ONU sur la torture qui l’a visité, Julian Assange est en train de mourir en prison.

Il ajoute dans un communiqué :  " Julian Assange présente tous les symptômes typiques d’une exposition prolongée à la torture psychologique, une anxiété chronique et des traumatismes psychologiques intenses (…) Ce que nous avons vu du gouvernement britannique est un mépris total des droits et de l’intégrité de Julian Assange " . Selon lui, le traitement qui lui est infligé à Londres peut être considéré comme de la torture. Pas sûr que les choses s’améliorent pour lui aux Etats-Unis.

Sur le même sujet
Plus d'actualité