Ukraine: " Le coût humain de la bataille de Severodonetsk est terrifiant "

Les combats continuent de faire rage à Severodonetsk. Selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky, la bataille pour cette ville stratégique de l'est du pays, a déjà un "coût humain terrifiant".

Ukraine:
© Belga Image

Le " coût humain " de la bataille de Severodonetsk, ville stratégique de l’est de l’Ukraine, est " terrifiant ", a déclaré lundi le président ukrainien Volodymyr Zelensky, alors que les Russes y ont renforcé leur contrôle ces derniers jours sans toutefois parvenir à prendre entièrement cette localité. " Le coût humain de cette bataille pour nous est très élevé. Il est juste terrifiant" , a lancé M. Zelensky dans son allocution quotidienne aux Ukrainiens diffusée sur Telegram. " La bataille du Donbass restera sûrement dans l’histoire militaire comme l’une des batailles les plus violentes en Europe" , a appuyé le président ukrainien.

" Le Mal absolu "

Jusqu’à 100 soldats ukrainiens " sont tués et " 500 blessés chaque jour " dans les combats avec l’armée russe, avait déclaré jeudi le ministre ukrainien de la Défense, Oleksiï Reznikov.  Volodymyr Zelensky avait de son côté indiqué le 1er juin que son armée perdait " entre 60 à 100 soldats " par jour. " Nous avons affaire au Mal absolu" , a-t-il commenté lundi soir. Avant d’ajouter: " Nous n’avons pas d’autre choix que d’avancer et de libérer notre pays" , dont les régions occupées par les Russes dans le Sud et l’Est qui font face à " un blocus civilisationnel" , les Russes " bloquant toutes les communications " vers l’extérieur.

M. Zelensky a par ailleurs une nouvelle fois appelé les Occidentaux à fournir " davantage d’armes " à l’armée ukrainienne, au moment où les troupes de Moscou contrôlent en majeure partie Severodonetsk et continuent de pilonner l’artillerie ukrainienne. Plus tôt dans la soirée, le gouverneur de la région de Lougansk, Serguiï Gaïdaï, avait indiqué que " 70-80% de la ville " était occupée par les Russes, précisant que " les trois ponts (reliant Severodonetsk à sa ville voisine de Lyssytchansk) étaient détruits" .

Sur le même sujet
Plus d'actualité