USA: l’action choc dans une église pour le droit à l’avortement

Des activistes se dénudent dans une église au Texas pour défendre le droit à l'avortement. Une manifestation qui a été saluée par de nombreux fidèles.

© Unsplash

Le droit à l’avortement est à nouveau menacé aux Etats-Unis. Début mai, un rapport de la Cour suprême avait fuité, remettant en question ce droit fondamental pourtant décrété en 1973.  Et si de nombreuses manifestions ont explosées aux quatre coins du pays, rien n’y fait.

Ce week-end, des militantes ont à nouveau appelé à protéger ce droit âprement acquis au fil des luttes féministes. Dans une église bondée de Houston, les activistes se sont dénudées en criant " My body, my choice! " (Mon corps, mon choix!, ndlr) durant de longues secondes, avant d’être escortées vers la sortie par la sécurité.

Et si quelques fidèles ne semblent pas approuver cette démonstration, c’est sous un tonnerre d’applaudissement que les trois manifestantes ont été escortées vers la sortie.

Au Texas, l’IVG est interdite après seulement six semaines de grossesse, soit un moment où la majorité des femmes ignorent encore être enceinte. De plus, aucune exception n’est accordée pour les victimes d’inceste ou de viol.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité