Annulations, retards, grève: le chaos continue dans les transports britanniques

En plus d'annulations et retards de vols ou trains, les perturbations dans les transports britanniques se sont aggravées lundi avec une grève de métro très suivie à Londres.

Grèves UK
Station de métro fermée en raison de la grève à Londres © Belga Image

Le syndicat RMT a lancé une grève de 24 heures très suivie pour la journée de lundi, avec la fermeture de nombreuses stations de métro sur le réseau londonien. La société des Transports de Londres (TfL) a prévenu de " perturbations sévères " et conseillé aux usagers d’éviter de se déplacer lundi et jusqu’à 08h00 mardi.

Par ailleurs, des milliers de passagers peinaient à rentrer au Royaume-Uni après le long week-end du Jubilé de platine d’Elizabeth II, à cause de centaines d’annulations de vols d’Easyjet, British Airways, Tui et Wizz Air, selon les médias britanniques. Des porte-parole d’Easyjet, British Airways et Eurostar n’avaient pas répondu dans l’immédiat aux demandes de commentaires des l’AFP.

Les voyageurs ayant pris l’Eurostar pour le long week-end du Jubilé ont également dû se confronter à d’importants retards: " les contrôles de passeports et de sécurité à Londres prennent plus de temps que d’ordinaire, ce qui se traduit par de longues queues. Notre service subit donc de gros retards " a twitté Eurostar, en présentant des excuses.

Le secteur de l’aviation fait face à une forte pénurie d’employés, après avoir licencié des milliers de personnes au plus fort de la pandémie de Covid-19, qui a entraîné l’immobilisation du trafic aérien pendant des mois, puis une forte réduction des vols en raison des restrictions sanitaires. Il peine à présent à recruter et faire face à une forte remontée de la demande de voyages maintenant que les restrictions sanitaires ont été levées.

Le secteur des transports a été l’un des plus durement touchés par la pandémie avec le trafic aérien quasi interrompu pendant des mois et le nombre de passagers dans le métro ou les trains britanniques qui a chuté fortement.  Compagnies aériennes et responsables politiques se renvoient la responsabilité du chaos actuel dans les aéroports.

Sur le même sujet
Plus d'actualité