" Grippe de la tomate ": que sait-on de cette maladie qui touche les enfants?

Plus de 80 cas de la "grippe de la tomate" ont été recensés depuis le début du mois de mai dans l'état de Kerala, en Inde. La cause de cette maladie, qui touche principalement les jeunes enfants, reste toujours inconnue.

© Belga Image

Après des cas d’hépatite infantile toujours inexpliqués, des foyers de " variole du singe " en Europe et, faut-il le rappeler, deux ans de pandémie de Covid-19, un autre virus fait parler de lui. " La grippe de la tomate " inquiète aujourd’hui les autorités indiennes. 

Depuis le 6 mai, 82 cas de la maladie ont été recensés dans la région de Kerala selon India Today. A en croire les médias locaux, la majorité des malades sont des enfants de moins de 5 ans. 

Ses symptômes sont assez proches de ceux de la récente variole du singe: éruptions cutanées, fièvre, déshydratation, douleurs musculaires, vomissements ou encore diarrhées.  Rien à voir avec le légume, elle doit son surnom aux " cloques rondes et rouges très douloureuses et contagieuses ", qu’elle provoque sur tout le corps. La maladie pourrait également, dans certains cas, entraîner un changement de couleur des jambes et mains. 

Cause toujours inconnue 

Il n’existe pour l’instant pas de véritable traitement, si ce n’est ceux recommandés pour les autres fièvres virales: " les patients doivent bien s’hydrater et rester au lit" , insiste le docteur Subhash Chandra, professeur assistant de médecine interne à l’hôpital Amrita, à nos confrères d’India Today. La maladie se guérit, en général, spontanément. Aucun décès n’a été rapporté à ce jour.

A l’heure actuelle, les autorités sanitaires ignorent toujours la cause exacte de l’infection. A la mi-mai, le ministre de la Santé du Karnataka, Etat voisin du Kerala, avait appelé la population " à ne pas paniquer, car les autorités ont été invitées à rester vigilantes ". Et d’ajouter que cette grippe est " endémique au Kerala" .

Plusieurs virologues avancent que cette " grippe de la tomate " pourrait en fait être un nouveau variant de l’infection pied-mains-bouches, une affection virale bénigne assez commune chez l’enfant. " Ce n’est pas une maladie mortelle, mais elle est contagieuse et peut se transmettre de personne à personne ", prévient le docteur Chandra. Et préciser que ses modes de transmission sont toujours à l’étude. Selon Indian Express, les experts recommandent en tout cas d’isoler les malades. Mais aussi d’empêcher les enfants de gratter les ampoules causées par la maladie.

Sur le même sujet
Plus d'actualité