"Je n’ai pas préparé": une candidate du RN se ridiculise encore

Nouveau moment embarrassant pour une candidate du Rassemblement national de Marine Le Pen. Invitée sur le plateau de France 3 Franche-Comté, elle a été incapable de répondre à plusieurs questions et a fini par avouer «ne pas avoir préparé».

© France 3

A quelques semaines des élections législatives en France, une candidate du Rassemblement national, le parti de Marine Le Pen, s’est, une nouvelle fois, trouvée dans une bien mauvaise posture en plein débat télévisé. Sophie Carnicer, candidate dans la 2e circonscription du Territoire de Belfort, était l’invitée ce mercredi de France 3 Franche-Comté. Et on peut dire que l’exercice semble avoir été douloureux pour elle. A plusieurs reprises, la candidate n’a pas su répondre aux questions posées par le présentateur.

"Comment résoudre cette équation: de moins en moins d’argent au niveau des collectivités locales et une demande de plus en plus forte de services publics ou de services à la population", l’a notamment interrogée le journaliste. Après de longues secondes d’hésitation et de silence gêné, la candidature a timidement répondu: "En économisant… sur l’immigration?". Avant de finalement se résoudre à avouer ne "pas avoir préparé, je suis désolée". Des excuses répétées à plusieurs reprises. France 3 a pourtant précisé, par après, que les thèmes abordés étaient "connus des 5 candidats invités sur le plateau".

" J’ai été plus que nulle "

Si la séquence n’a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux, Sophie Carnicer elle-même reconnaît une piètre prestation: "J’ai eu le courage d’y aller, mais j’ai été plus que nulle". Interrogée par France 3 au lendemain de son intervention, elle explique qu’elle "ne s’attendait pas à des questions spécifiques". "Je n’arrivais plus à sortir un mot", ajoute la candidate.

Cette prestation, vivement commentée, n’est pas sans rappeler celle d’une autre candidate du Rassemblement national de Marine Le Pen. Le 8 mai dernier, lors d’un autre débat sur France 3 Bourgogne, Mélanie Fortier, conseillère régionale de Bourgogne-Franche Comté, avait demandé à "couper cette partie" alors qu’elle était incapable de répondre à une question sur ses ambitions pour le service public. Elle expliquait alors ne pas comprendre la question posée par la présentatrice.

Sur le même sujet
Plus d'actualité