Ukraine: des crimes de guerre dans les deux camps

Les vidéos et témoignages dépeignant des exactions se multiplient en Ukraine. Les deux camps sont concernés.

Ukraine: des crimes de guerre dans les deux camps
Belga

La guerre fait forcément ressortir le pire dans l’humain et c’est probablement tout ce qu’il y a à en retenir. Le conflit en Ukraine en offre de nouvelles preuves.

Armée russe

Les accusations de crimes de guerre s’accumulent à l’encontre de l’armée russe. Vidéos à l’appui. Les chaînes occidentales CNN et la BBC ont diffusé des images de vidéosurveillance qu’elles décrivent comme le meurtre de deux civils ukrainiens, sans armes, abattus par des soldats russes dans la banlieue de Kiev, le 16 mars. Les militaires les fouillent avant de partir le long d’un commerce, puis ils reviennent sur leurs pas et leur tirent dans le dos.

Selon CNN, le Parquet ukrainien enquête sur ces faits sur la base d’accusations de crimes de guerre. Cette vidéo s’ajoute aux nombreux témoignages sur les exactions dont sont accusées les troupes russes en Ukraine. Les actes de l’armée russe feront l’objet d’investigations, notamment de la commission spéciale du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU.

En outre, les Etats-Unis accusent l’armée russe d’avoir transféré " de force " " plusieurs milliers " d’Ukrainiens dans des " camps de filtration ", les soumettant à un traitement " brutal ".

Par ailleurs, de nombreux témoignages rapportent des viols de femmes ukrainiennes par l’armée russe.

Armée ukrainienne

Mais les exactions ne sont pas le monopole de l’armée russe. Une vidéo analysée par des enquêteurs indépendants et le journal Le Monde montre des soldats ukrainiens tirant sur des prisonniers russes alors que ceux-ci à terre et attachés. Chacun reçoit une balle dans la jambe.

Si cela ne choque même pas en temps de guerre, il faut rappeler que de tels agissements sont strictement prohibés par la convention de Genève, qui fixe les règles à respecter envers des soldats ennemis faits prisonniers : à savoir ne pas les violenter et les soigner si besoin.

8 millions de déplacés

Huit millions de personnes sont déplacées à l’intérieur de l’Ukraine et 6 millions ont fui le pays, plus de la moitié vers la Pologne. Le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) annonce cependant que le flot de ces départs s’est considérablement tari au fil des semaines et que la tendance s’est même inversée.

(avec l’AFP)

Sur le même sujet
Plus d'actualité