Quel est cet "avion de l’apocalypse" que Poutine va faire voler le 9 mai?

Pour le 9 mai, date hautement symbolique en Russie, Vladimir Poutine veut montrer les muscles face à l'Occident.

Iliouchine Il-80 guerre Ukraine Russie invasion 9 mai Poutine avion menace nucléaire défilé
Le Ilyushin IL-80, escorté par un avion de chasse Mig-29 @BELGAIMAGE

En Russie, le 9 mai marque le triomphe de l’URSS contre l’Allemagne nazie. Ces dernières années, cette date anniversaire a été utilisée par le président Vladimir Poutine pour exhiber la puissance de son armée, et dévoiler de nouveaux armements ultramodernes.

Cette année, le défilé organisé à cette occasion aura une résonance toute particulière, la guerre que mène Moscou depuis fin février en Ukraine ayant remis en question son prestige militaire. Pour préfacer le défilé du 9 mai, le Kremlin a décidé de sortir l’artillerie lourde. Ou plutôt l’aviation.

Selon le ministère russe de la Défense, l’"avion de l’Apocalypse" comme il surnommé par les anglo-saxons, survolera la place Rouge lors de la parade militaire. Cet Iliouchine Il-80 est spécialement conçu pour protéger le président russe et lui permettre de continuer à diriger le pays en cas de guerre nucléaire.

La menace nucléaire continuellement agitée

Véritable bunker volant, cet appareil doit servir de poste de commandement et est censé pouvoir voler plusieurs jours sans atterrir grâce aux ravitaillements en vol. Ses caractéristiques techniques sont strictement classifiées. Le Daily Mail a récemment relayé une vidéo montrant son survol en périphérie de Moscou mercredi matin, pour préparer le défilé du 9 mai.

Cela fait douze ans que le Ilyushin IL-80 n’était pas sorti de son hangar, sa dernière présentation officielle remontant à la parade du 9 mai 2010.  En pleine guerre en Ukraine, le revoir dans le ciel moscovite sonne comme un nouvel avertissement, alors que la propagande russe autour de la menace nucléaire fonctionne à plein régime. Depuis plusieurs jours, la télévision d’Etat Russe Rossiya-1 diffuse par exemple des images de simulation de frappes atomiques sur Berlin, Paris, ou Londres.

Sur le même sujet
Plus d'actualité