Vladimir Poutine est-il malade? Ces images sèment le doute

Une vidéo sur le net alimente les spéculations sur la santé du président russe. S'il faut se garder de toute conclusion, la question d’une éventuelle maladie de Vladimir Poutine peut se poser au vu des images.

guerre Ukraine invasion Russie Poutine maladie vidéo Parkinson santé
@BELGAIMAGE

Poutine, malade ? La question, qui revient régulièrement dans l’actualité, résonne tout particulièrement depuis que le chef du Kremlin a entamé, le 24 février, sa guerre en Ukraine. Jambe raide, main agitée de tremblements… Des images publiées récemment sur le net relancent les spéculations. Une vidéo, mise en ligne le 21 avril, attire particulièrement l’attention.

On y voit le président russe, presque recroquevillé sur sa chaise, le visage blême et gonflé, pendant un briefing sur l’Ukraine avec le ministre de la Défense, Sergueï Choïgou. De nombreux observateurs ont également noté que Vladimir Poutine tenait sa main droite fermement accrochée au bureau devant lui, et ce, durant tout l’entretien. De quoi y voir un signe de la maladie de Parkinson, un trouble déjà évoqué s’agissant de sa santé ?

L’ancienne membre du parlement britannique, Louise Mensch, a ainsi été très affirmative sur Twitter: "Vladimir Poutine est atteint de la maladie de Parkinson. Dans cette vidéo, vous pouvez le voir saisir la table de manière à ce que sa main tremblante ne soit pas visible, mais il ne peut empêcher son pied de taper", a-t-elle déclaré.

Poutine, l’homme fort

Si la question d’une éventuelle maladie de Vladimir Poutine peut en effet se poser, il faut se garder de tout conclusion hâtive. Comme l’expliquaient à L’Express plusieurs médecins spécialistes de Parkinson, il n’est en effet pas possible, à partir de si peu d’images, de poser un diagnostic médical sérieux.

En avril 2020, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, affirmait que la santé du président était "excellente". Mais une enquête récente du média russe indépendant Proekt est venu remettre en question cette affirmation. Qu’il soit ou non malade, la santé de Vladimir Poutine reste en tout cas un enjeu symbolique important pour le Kremlin. Ces dernières années, le dirigeant russe a cultivé une image d’homme fort, n’hésitant pas à se montrer torse nu, ou bien en plein combat de judo.

Voir le chef de la Nation diminué, après deux mois d’une guerre probablement plus longue que prévue, pourrait être difficilement vécu autrement que comme une défaite pour les autorités russes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité