Ukraine: l’usage de l’arme nucléaire mènerait "à la fin de l’humanité"

"Je n'exclurais pas la possibilité que des armes nucléaires soient utilisées", a déclaré mardi le journaliste russe et prix Nobel de la Paix 2021 Dmitri Mouratov, s'exprimant sur la guerre en Ukraine.

guerre Ukraine invasion Russie arme nucléaire bombe humanité Dimitri Mouratov prix nobel
Dimitri Mouratov@BELGAIMAGE

Le journaliste russe et prix Nobel de la Paix 2021 Dmitri Mouratov a dénoncé mardi la propagande russe évoquant l’usage de l’arme nucléaire en Ukraine, qui selon lui mènerait à "la fin de l’humanité " au lieu de mettre fin à la guerre.

"Je n’exclurais pas la possibilité que des armes nucléaires soient utilisées", a déclaré M. Mouratov à des journalistes à Genève. Le Kremlin a dit avoir placé ses forces nucléaires en alerte maximale peu après avoir envahi l’Ukraine le 24 février.

Face au soutien des pays occidentaux à l’Ukraine, le président russe Vladimir Poutine a évoqué l’éventualité du déploiement par la Russie d’armes nucléaires tactiques, qui selon la doctrine militaire russe peuvent être utilisées pour obliger un adversaire à faire retraite.

S’exprimant lors d’un événement à l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, M. Mouratov, dont le journal Novaïa Gazeta a été contraint de suspendre sa publication en pleine intervention militaire russe, a estimé que les propagandistes du Kremlin tentaient de rendre l’usage des armes nucléaires plus acceptable pour l’opinion publique russe.

Personne pour empêcher Poutine de décider?

"Depuis deux semaines déjà, nous entendons sur nos télévisions que les silos nucléaires devraient être ouverts", a-t-il ajouté. "Et nous entendons aussi que ces armes horribles devraient être utilisées si les livraisons d’armes à l’Ukraine se poursuivent". Contrairement à ce qu’affirme la propagande, a-t-il souligné, le déploiement de telles armes ne signifierait "pas la fin de la guerre".

Mais "ce sera la fin de l’humanité", a-t-il estimé. Selon M. Mouratov, le pouvoir "absolu, sans restrictions" acquis par M. Poutine est la chose la plus effrayante aujourd’hui en Russie.

Si le maître du Kremlin décide que des armes nucléaires doivent être utilisées, "personne ne peut l’empêcher de prendre cette décision… ni le parlement, ni la société civile, ni le public", a-t-il ajouté.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité