Jean-Luc Mélenchon pourrait-il devenir Premier ministre d’Emmanuel Macron?

Le patron de la France Insoumise veut devenir Premier ministre. Pour y parvenir, il doit rassembler la gauche. Ce n’est pas gagné.

Jean-Luc Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, futur premier ministre français? © BelgaImage

Matignon

Des affiches et des tracts ­“Mélenchon, Premier ministre” circulent désormais dans toute la France. Rappelons cependant que la nomination du chef du gouvernement est faite par le président et non par les électeurs.

Majorité

S’il parvenait à obtenir une majorité à l’Assemblée nationale après les élections des 12 et 19 juin prochains, Emmanuel Macron se trouverait toutefois dans l’obligation de faire alliance dans un gouvernement de “cohabitation”. Il devrait alors nommer un Premier ministre de cette majorité et donc, potentiellement, Jean-Luc Mélenchon.

Union

Certes, Mélenchon a fait un score historique lors du premier tour de la présidentielle, mais celui-ci ne suffira pas. Pour atteindre son but, il doit créer une Union de la gauche avec le PS, les Verts et les communistes.

Promesses

Premier ministre, Mélenchon a promis de signer le décret sur le blocage des prix et l’augmentation du SMIC à 1.400 euros par mois. Par contre, il ne défendrait pas la sortie de l’Otan ou de l’UE.

Accord

Les Insoumis et Europe Écologie Les Verts ont annoncé un accord électoral en début de semaine. Les négociations avec le PS et le PCF sont en cours.

Ego

Le fait que l’accord stipule que “le Premier ministre serait issu du plus grand groupe à l’Assemblée” horripile certains politiques, notamment au PS. En effet, il s’agira dès lors forcément du patron de LFI.

Marseille

La cité phocéenne est peut-être l’exemple à suivre. Le maire arrivé en 2020 Benoît Payan a su s’éloigner de sa couleur politique (PS) pour rassembler une dizaine de formations politiques de gauche dans sa majorité. “L’Union, c’est le sens de l’histoire. Ne pas y arriver serait une faute politique”, a résumé l’adjoint municipal Yannick Ohanessian.

Survie

Cette Union de la gauche permettrait aussi que plus de députés de gauche soient élus et garantissent “l’existence d’un groupe à l’Assemblée nationale”.

Macron

En attendant que les législatives rebattent peut-être les cartes, le président réélu désignera une ou un Premier ministre cette semaine. Il ne s’agira donc pas de Mélenchon, mais un retournement de situation reste possible.

Tensions

Il est peu probable que l’Union de la gauche parvienne à faire élire Mélenchon. Mais elle pourrait mener une rude opposition en soutenant notamment les mouvements de contestation comme les Gilets jaunes. Pas sûr que les promesses du chef de l’État, notamment pour l’amélioration du pouvoir d’achat, suffiront à contrebalancer le climat social tendu.

Sur le même sujet
Plus d'actualité