Ukraine: pourquoi le 9 mai est si important pour Moscou

Le 9 Mai, un jour hautement symbolique à Moscou. On vous explique pourquoi.

Répétition de la parade du 9 Mai à Moscou
Répétition de la parade du 9 Mai avec un char dans Moscou, le 28 avril 2022 @BelgaImage

La Russie ne cherche pas à terminer la guerre en Ukraine le 9 mai, célébré comme le Jour de la Victoire, a déclaré son ministre des Affaires étrangères, alors que des analystes estimaient une fin possible du conflit à cette date ou un développement majeur.

Quand Moscou fait le parallèle entre nazis et Ukrainiens

"Nos militaires n’ajusteront pas artificiellement leurs actions à une date quelconque, y compris le Jour de la Victoire", a déclaré Sergueï Lavrov dans un entretien avec la télévision italienne Mediaset diffusé dimanche 1er mai, en référence à cette date commémorant le 9 mai 1945 et la reddition des nazis face aux Alliés, dont l’Union soviétique.  "Le rythme de l’opération en Ukraine dépend, avant tout, de la nécessité de minimiser les risques éventuels pour la population civile et les militaires russes", a-t-il ajouté.

La Russie célèbre généralement le Jour de la Victoire en grande pompe, avec un grand défilé militaire dans le centre de Moscou et un discours du président Vladimir Poutine. Ce dernier salue alors le rôle de premier plan joué par le pays dans la défaite du fascisme en Europe durant la Seconde Guerre mondiale. Mais les célébrations de cette année auront pour toile de fond la campagne militaire de Moscou en Ukraine, que M. Poutine a justifiée en affirmant notamment que l’ancienne république soviétique devait être "dénazifiée" et en faisant d’autres allusions à 40-45.

"Nous célébrerons solennellement le 9 mai, comme nous le faisons toujours. Souvenons-nous de ceux qui sont tombés pour la libération de la Russie et d’autres républiques de l’ex-URSS, pour la libération de l’Europe du fléau nazi", a déclaré M. Lavrov.

Des "offensives très violentes" en vue?

Interrogé par Le Parisien, le général Dominique Trinquand, ancien chef de la mission militaire française aux Nations unies, relève malgré tout l’importance du 9 Mai dans le contexte actuel. Selon lui, le discours de Vladimir Poutine ce jour-là, "dépendra de la victoire obtenue par les Russes". Cela pourrait inciter la Russie à tout faire pour que Marioupol tombe définitivement avant. "La conquête du Donbass est moins sûre d’ici-là", ajoute-il, vu les faibles avancées russes dans cette région de l’est de l’Ukraine. Des "offensives très violentes" ne sont cependant pas exclues.

Des milliers de civils ont été tués en Ukraine et des millions déplacés par l’invasion russe, qui a débuté le 24 février. Moscou a annoncé un bilan officiel d’un millier de morts parmi ses soldats. L’Ukraine affirme que les pertes de la Russie sont beaucoup plus élevées.

Sur le même sujet
Plus d'actualité