L’agence spatiale russe prête à ne plus collaborer avec l’ISS

Le patron de l'agence Roskosmos avait déjà averti qu'il souhaitait que la Russie se désengage de l'ISS. Aujourd'hui, il fait un pas supplémentaire.

L'ISS le 20 avril 2022
La Station spatiale internationale (ISS) le 20 avril 2022 @BelgaImage

L’organisation spatiale russe Roskosmos ne prendra plus part au projet international de Station spatiale ISS, a fait savoir samedi le directeur de l’organisation, Dmitri Rogozin, à la télévision d’Etat. La décision doit encore être présentée au gouvernement. Les partenaires de l’ISS seront ensuite avertis.

Rogozin, un fervent défenseur de la sortie russe de l’ISS

La Russie respectera encore ses obligations un an durant, a ajouté M. Rogozin, comme cela a été contractuellement convenu. Son pays fournit entre autres du carburant à l’ISS et permet à la Station de maintenir son orbite et d’éviter les collisions avec des débris spatiaux.

La Russie, l’Europe, les États-Unis et le Japon gèrent ensemble l’ISS. Dmitri Rogozin avait déjà indiqué il y a quelques semaines qu’il souhaitait mettre fin à cette collaboration en raison des sanctions occidentales imposées contre la Russie depuis que celle-ci a envahi l’Ukraine fin février. De son côté, l’Agence spatiale européenne (ESA) a suspendu les missions sur Mars et la Lune qu’elle devait mener à bien avec Roskosmos.

Sur le même sujet
Plus d'actualité