Moldavie: affrontements dans la région séparatiste pro-russe de Transnistrie

Les séparatistes de Transnistrie font état de «tirs» près d'un important dépôt de munitions russes, situé à la frontière ukrainienne.

Stocks de munitions russes à Kolbasna
Stocks de munitions russes à Kolbasna, en Transnistrie @BelgaImage

Les autorités de la région séparatiste pro-russe de Transnistrie, en Moldavie, ont annoncé mercredi qu’un village frontalier de l’Ukraine hébergeant un important dépôt de munitions de l’armée russe avait été la cible de tirs.

Un ricochet du conflit ukrainien

"La nuit dernière, plusieurs drones ont été repérés au-dessus du village de Kolbasna", a indiqué le "ministère de l’Intérieur" de Transnistrie dans un communiqué, ajoutant que mercredi matin, "des coups de feu ont été tirés en direction de Kolbasna depuis l’Ukraine", sans faire de victimes. Le village de Kolbasna, Cobasna en roumain, est situé à environ deux kilomètres de la frontière ukrainienne. Un grand dépôt d’armes, datant de la période soviétique, s’y trouve sous le contrôle de soldats russes déployés sur ce territoire.

La "république" auto-proclamée de Transnistrie a fait sécession de la Moldavie en 1992, après une courte guerre contre Chisinau. Depuis, environ 1.500 soldats russes sont stationnés sur place. Ces derniers jours, la crainte que le conflit en Ukraine ne s’étende à la Transnistrie se sont multipliées, après qu’un général russe a affirmé que l’offensive du Kremlin en Ukraine visait à établir un couloir vers cette région séparatiste. Les séparatistes ont affirmé qu’une série d’explosions s’étaient produites lundi et mardi dans cette "république" auto-proclamée. En réaction, la Moldavie a annoncé des mesures pour renforcer sa sécurité et a appelé la population au calme. De son côté, Kiev a accusé la Russie de vouloir "déstabiliser" la Transnistrie afin de justifier une intervention militaire.

Sur le même sujet
Plus d'actualité