La Slovénie vote sur fond d’inquiétudes pour l’État de droit

Les Slovènes sont appelés à voter pour les législatives, dans un contexte où le Premier ministre se montre proche d'Orban et de Trump.

Urne électorale à Kamnik
Urne électorale à Kamnik, au nord de Ljubljana (Slovénie), le 24 avril 2022 @BelgaImage

Les Slovènes ont commenté à voter dimanche pour élire leurs députés, avec en jeu la reconduction ou non du Premier ministre conservateur Janez Jansa, accusé de copier le style autoritaire du Hongrois Viktor Orban.

"Un référendum sur la démocratie en Slovénie"

Le dirigeant controversé de 63 ans, cravate jaune et bleue aux couleurs de l’Ukraine, a glissé son bulletin dans l’urne dans son village d’Arnace (nord-est) peu après l’ouverture des bureaux à 07h00 locales. Il est donné au coude-à-coude avec le candidat libéral Robert Golob, ex-entrepreneur dans l’énergie solaire récemment converti à la politique. Pour cet ingénieur de 55 ans, ce vote est "un référendum sur la démocratie en Slovénie", où 1,7 million d’électeurs sur une population de deux millions sont attendus.

Au cours de ces deux années, le gouvernement de Janez Jansa "s’est livré à des atteintes répétées à l’Etat de droit et aux institutions démocratiques", note l’influente ONG américaine Freedom House dans son rapport annuel publié cette semaine, citant "les attaques" contre l’appareil judiciaire et les médias. Admirateur assumé de l’ancien président américain Donald Trump et allié de l’ultra-conservateur Orban, M. Jansa a privé pendant des mois de fonds publics l’agence de presse nationale STA, au ton jugé trop critique.

S’il est élu, M. Golob promet de renouer avec la "normalité". D’après les dernières estimations, son Mouvement de la liberté recueillerait 27,7% des suffrages. Il peut en outre compter sur le soutien de plusieurs formations du centre-gauche pour réunir une majorité au sein du Parlement de 90 sièges. Pas très loin derrière avec 24% des voix, le Parti démocratique slovène (SDS) de Janez Jansa pourrait au contraire avoir du mal à bâtir une coalition. Les bureaux ferment à 19h00. Les sondages de sortie des urnes sont attendus dans la foulée.

Sur le même sujet
Plus d'actualité