Charles Michel à Kiev: l’UE fera tout pour que "l’Ukraine gagne la guerre"

Le président du Conseil européen Charles Michel s'est rendu à Kiev mercredi, pour la première fois depuis l'invasion russe du 24 février dernier. « Nous ferons tout notre possible pour vous soutenir et pour faire en sorte que l'Ukraine gagne la guerre », a-t-il assuré au président Volodymyr Zelensky.

guerre Ukraine Russie Europe UE Charles Michel Volodymyr Zelensky Kiev
Charles Michel et Volodymyr Zelensky, le 20 avril à Kiev @BELGAIMAGE

Arrivé en matinée, il s’est rendu à Borodyanka, à l’ouest de la capitale ukrainienne, où des civils ont été victimes de " massacres " commis par les Russes selon les autorités ukrainiennes. " À Borodianka, comme à Boutcha et tant d’autres villes en Ukraine, l’Histoire n’oubliera pas les crimes de guerre qui ont été commis ici" , a affirmé M. Michel sur Twitter, accompagnant son message d’une photo de lui étreignant une femme.

Il ne peut pas y avoir de paix sans justice" , a-t-il ajouté.  Avant lui, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et le chef de la diplomatie de l’UE Josep Borrell avaient déjà fait le déplacement vers Kiev le 8 avril et rencontré M. Zelensky, de même que la présidente du Parlement européen Roberta Metsola le 1er avril, ainsi que d’autres dirigeants européens.

Vous n’êtes pas seuls, nous sommes avec vous et nous ferons tout notre possible pour vous soutenir et pour faire en sorte que l’Ukraine gagne la guerre" , a déclaré M. Michel lors d’une conférence de presse commune avec le président ukrainien.

Augmenter le soutien militaire

Il a assuré que le président russe Vladimir Poutine " ne réussira ni à détruire la souveraineté de l’Ukraine, ni à diviser l’Union européenne" , saluant au passage la capacité des Vingt-Sept à " prendre des décisions tous ensemble, à l’unanimité " sur les sanctions contre la Russie. M. Zelensky a multiplié ces dernières semaines ses appels à l’UE à augmenter son soutien militaire à l’Ukraine et à arrêter immédiatement tout achat d’énergie à la Russie, mais le sujet reste sensible parmi des États membres différemment exposés à ces importations.

Charles Michel a toutefois répété, à Kiev, sa conviction que l’UE en viendrait " tôt ou tard " à cibler le pétrole et le gaz russes. L’Ukraine a aussi, peu après l’invasion russe, formalisé sa demande d’adhérer à l’UE. Mardi soir, le président ukrainien a dit avoir informé la présidente de la Commission européenne de la remise par Kiev du questionnaire complété, en vue d’obtenir le statut de pays candidat à l’adhésion.

La Commission européenne est chargée de remettre un avis sur la demande d’adhésion. " C’est une priorité pour notre État, pour la puissance de notre peuple" , a souligné M. Zelensky face à la presse, après sa réunion avec M. Michel.

Sur le même sujet
Plus d'actualité