10 choses à savoir sur Alexander Dvornikov, l’impitoyable général russe aux commandes en Ukraine

On l’appelait “le boucher de Syrie”. Il compte maintenant charcuter l’Ukraine. Proche de Poutine, ce général impitoyable est chargé de relancer l’invasion russe.

Alexander Dvornikov
© BelgaImage

Main de fer

Pour Moscou, c’est l’homme de la situation. Après deux mois de guerre, le Kremlin a nommé Alexander Dvornikov commandant général de l’offensive russe. Vu son CV, cela ne présage rien de bon pour les civils.

Vieille école

Né en 1961 dans l’Extrême-Orient soviétique, c’est un pur produit de l’URSS. Il a patiemment gravi tous les échelons, depuis ses débuts en tant que commandant de peloton en 1982.

Grozny

Lors de la seconde guerre de Tchétchénie (entre 1999 et 2000), il est chargé de prendre la ville de Grozny aux mains des indépendantistes. Les ONG estiment à environ 10.000 le nombre de civils tués lors du siège.

Sauveur de Bachar

En 2015, il mène en Syrie l’intervention russe qui sauvera le régime de Bachar al-Assad. Il y gagne le délicat surnom de “boucher de Syrie”. Pour l’amiral américain à la retraite James G. Stavridis, Dvornikov a “mené des tortures, autorisé des viols systématiques, utilisé des agents toxiques… C’est le pire du pire”.

Raseur d’Alep

Avec le soutien de l’aviation russe, la ville d’Alep est réduite en cendres. Dvornikov y supervise des frappes visant des zones résidentielles et des hôpitaux. Près de 18.000 civils auraient alors péri dans les bombardements.

Médaille

Sous son commandement, l’armée russe perd très peu d’hommes en Syrie. Résultat, il est nommé en 2016 “Héros de la Fédération de Russie”, une des plus prestigieuses distinctions dans le pays. Il est réputé proche de Vladimir Poutine.

Tenaille

En Ukraine, Moscou entend maintenant accélérer. Jusqu’ici les troupes russes étaient commandées séparément sur les fronts nord et est. Chef du district militaire sud-ouest de la Russie, Dvornikov connaît bien toutes les unités engagées, et est chargé de les coordonner, pour prendre le Donbass en tenaille.

Wagner

L’autre atout du général: son expérience avec les mercenaires du groupe Wagner, avec lesquels il a déjà opéré en Syrie. Les combattants de cette société paramilitaire sont actuellement déployés dans l’est de l’Ukraine.

9 mai

Il n’aura que quelques semaines pour consolider les territoires du Donbass. Moscou veut pouvoir exhiber un trophée le 9 mai, date anniversaire de la victoire soviétique sur l’Allemagne nazie. De quoi entretenir la propagande du Kremlin sur la “dénazification” de l’Ukraine.

Succession

Pour sa carrière, une victoire dans l’est du pays serait synonyme d’un nouveau bond en avant. Alexander Dvornikov est en effet considéré comme le principal candidat pour succéder à Valeri Guerassimov comme prochain chef d’état-major général de la Russie.

Sur le même sujet
Plus d'actualité