Présidentielle française: les premiers chiffres de participation

Les premiers chiffres concernant la participation à l'élection présidentielle française sont tombés à la mi-journée. A midi, l'abstention est plus importante qu'au même moment lors des scrutins de 2017 et 2012.

Présidentielle française: les premiers chiffres de participation
© Belga Image

La participation au premier tour de l’élection présidentielle en France, dimanche, s’établissait à 25,48% à 12h00, soit trois points de moins qu’en 2017 (28,54%) et qu’en 2012 (28,3%), selon les chiffres du ministère français de l’Intérieur.

La participation à midi est toutefois plus élevée de quatre points que le 21 avril 2002 (21,39%), année record pour l’abstention à un premier tour d’élection présidentielle. Nombre de politologues craignent que le record d’abstention de 2002 (28,4% au total), le plus haut niveau jamais enregistré pour un premier tour d’une présidentielle, soit battu. Quelque 48,7 millions d’électeurs doivent choisir entre 12 candidats, à l’issue d’une campagne étrange, marquée d’abord par la pandémie de coronavirus puis l’invasion russe en Ukraine qui a occulté une partie du débat.

Les sondages prédisent qu’Emmanuel Macron devrait arriver en tête, devant Marine Le Pen (extrême droite), comme lors du précédent scrutin en 2017, avec le candidat de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon en troisième position. Les différentes études montrent que la candidate du Rassemblement national (RN) et Jean-Luc Mélenchon sont depuis plusieurs jours dans une dynamique de progression, réduisant substantiellement l’écart avec le président sortant, entré tardivement en campagne. Mais l’abstention et le fait, toujours selon les sondages, qu’une part importante de l’électorat n’est pas sûre de son choix semblent laisser les jeux ouverts. Derrière ce trio, les autres candidats paraissent décrochés, notamment celle de la droite traditionnelle Valérie Pécresse et l’autre prétendant d’extrême droite Eric Zemmour.

Sur le même sujet
Plus d'actualité