Ukraine: Tchernihiv "bombardée toute la nuit" malgré les promesses russes

Le gouverneur de Tchernihiv atteste que la Russie ne respecte pas son engagement de réduire ses opérations sur cette ville, bien au contraire.

Hôtel détruit à Tchernihiv
Un hôtel détruit par un bombardement à Tchernihiv, le 12 mars 2022 @BelgaImage

La ville de Tchernihiv, dans le Nord de l’Ukraine, a été bombardée "toute la nuit", a annoncé mercredi le gouverneur régional, malgré l’annonce la veille par Moscou d’une réduction de son activité militaire dans cette zone.

"La situation ne change pas"

"Tchernihiv a été bombardée toute la nuit", a annoncé sur Telegram Viatcheslav Tchaous, précisant que des infrastructures civiles avaient été détruites et que la ville se trouvait toujours sans eau ni électricité. Cette ville, qui comptait 280.000 habitants avant la guerre, est "sans communications et on ne peut plus les réparer", a-t-il ajouté à la télévision, évoquant également des frappes sur Nijyne, dans la même région.

La Russie avait promis mardi de réduire "radicalement" ses opérations militaires en direction de Kiev et Tchernihiv, après des pourparlers russo-ukrainiens "substantiels" à Istanbul. "La situation ne change pas, Tchernihiv fait l’objet de bombardements d’artillerie et aériens", a indiqué M. Tchaous.

350 morts à Tchernihiv

Après Marioupol dans le sud, Tchernihiv est la ville la plus durement frappée par les bombardements depuis le début de la guerre lancée par Moscou le 24 février. Le maire de la ville, Vladyslav Atrochenko, a indiqué mardi que 350 personnes avaient été tuées à Tchernihiv depuis plus d’un mois et plus de 400 autres blessées, la plupart d’entre eux étant des civils.

À Kiev, la capitale, plusieurs missiles ont été abattus dans la nuit de mardi à mercredi par la défense anti-aérienne, a-t-il précisé, cité par l’agence Interfax-Ukraine. "Certaines unités et équipements (russes) sortent en direction du territoire bélarusse. Cela ressemble à des rotations (…), plus qu’à une véritable pause dans les hostilités", a estimé le responsable.

Sur le même sujet
Plus d'actualité