Présidentielle: Macron en tête mais écart serré avec Le Pen au 2e tour

Les sondages donnent tous le même résultat final mais avec des scores légèrement variables, voire parfois un peu menaçants pour Emmanuel Macron.

Affiches pour la présidentielle française de 2022
Affiches de campagne pour la présidentielle française, le 21 mars 2022 @BelgaImage

La présidentielle se resserre en France à 12 jours du scrutin, l’avance du sortant Emmanuel Macron, toujours favori, s’étant effondrée face à sa principale rivale, la ténor d’extrême droite Marine Le Pen, au second tour, selon un sondage publié mercredi.

Le poids des thématiques franco-françaises

D’après l’enquête d’opinion réalisée par Elabe, M. Macron engrangerait 28% des intentions de vote (+0,5 point) au premier tour, pour lequel il terminerait en tête. Mais l’écart avec Mme Le Pen se réduit de sept points au second tour, à 52,5% face à 47,5%. Les deux candidats étaient donnés respectivement à 56% et 44% la semaine passée, soit douze points d’avance en faveur du chef de l’État. Le duel Macron-Le Pen, annoncé depuis un an, semble plus serré que jamais. Le président sortant, à la faveur de la crise en Ukraine durant laquelle sa posture d’homme d’État a été largement mise en avant, paraît avoir été rattrapé par des thématiques franco-françaises.

Marine Le Pen, portée par une campagne axée sur le pouvoir d’achat, la préoccupation numéro 1 des Français, confirme sa tendance à la hausse dès le premier tour (21%, +1 point), déjà observée dans les différentes études au long du mois de mars. Le leader de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon affermit de son côté sa position de troisième homme (15,5%, +0,5 point) devant l’autre candidat d’extrême droite Éric Zemmour (10,5%, +0,5 point) et la candidate de la droite traditionnelle, Valérie Pécresse, toujours 5e dans le sondage (9,5%, -0,5 point).

Un resserrement aussi dans les autres sondages

Dans le compilateur de sondages du HuffPost, l’écart entre Macron et Le Pen se resserre là aussi. Le candidat président était d’abord aux alentours de 25%, puis 30% avec le début de la guerre en Ukraine, avant de retomber à 27% ces derniers jours. Quant à Marine Le Pen, elle était passée sous les 20% depuis l’entrée d’Éric Zemmour dans la course. Depuis quelques semaines, la chute du polémiste d’extrême-droite dans les sondages lui permet de remonter à 20-21%.

Pour le deuxième tour, le sondage d’Elabe représente la moins bonne performance pour Emmanuel Macron. D’autres enquêtes d’opinion réalisées fin mars donnaient à l’actuel président entre 53% et 58%.

Les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin. Elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage. Le sondage a été réalisé par internet du 28 au 30 mars, selon la méthode des quotas, auprès d’un échantillon de 1.531 personnes représentatif des résidents de France métropolitaine âgés de 18 ans et plus, dont 1.416 inscrits sur les listes électorales. La marge d’erreur est comprise entre 1,1 et 3,1 points. Le premier tour est prévu le 10 avril, le deuxième le 24, pendant les vacances scolaires.

Sur le même sujet
Plus d'actualité