Ukraine: le centre de Kiev touché et l’aéroport de Dnipro bombardé

Des explosions ont été entendues dans le centre de Kiev. Ailleurs, d'autres attaques russes ont été menées.

Bâtiment résidentiel détruit à Kiev
Bâtiment résidentiel détruit à Kiev, le 14 mars 2022 @BelgaImage

Des tirs ont touché mardi matin au moins deux zones résidentielles à Kiev, selon les secours, au moment où les combats s’intensifient autour de la capitale ukrainienne que l’armée russe cherche à encercler. Des explosions ont aussi été entendues dans le centre. En parallèle, l’aéroport de la ville de Dnipro, dans l’Est de l’Ukraine, a subit des " destructions massives ", après deux bombardements russes dans la nuit de lundi à mardi, ont indiqué les autorités régionales. Toute la province ukrainienne de Kherson est aux mains des Russes, affirme mardi le ministère russe de la Défense. Les autorités ukrainiennes n’ont cependant pas confirmé l’occupation.

Des quartiers résidentiels de Kiev frappés

Les services d’urgence ukrainiens ont indiqué sur Facebook qu’une frappe avait atteint un immeuble de neuf étages dans le nord-ouest de la capitale ukrainienne, dans le quartier de Podil. Selon les services de secours, il y aurait au moins deux morts. Ces tirs ont déclenché un incendie qui a été rapidement éteint par les pompiers. L’explosion a soufflé toutes les vitres de l’immeuble et de ceux à proximité, selon un journaliste de l’AFP sur place. En début de matinée, plusieurs personnes jetaient par les fenêtres des débris depuis les appartements ravagés du bâtiment. Dans un communiqué distinct, les secours ukrainiens ont indiqué qu’un tir avait causé l’incendie d’une maison dans le quartier d’Ossokorky, dans le sud-est de Kiev.

Au moins trois puissantes explosions avaient été entendues par plusieurs journalistes de l’AFP depuis le centre de Kiev mardi matin. Les combats ont redoublé en intensité ces derniers jours autour de Kiev, ville presque entièrement encerclée par les forces russes qui ont envahi l’Ukraine le 24 février. Plus de la moitié des trois millions d’habitants ont quitté la ville depuis le début de l’offensive russe. Lundi, plusieurs morts et des blessés ont été signalés après des bombardements dans différents quartiers de Kiev. De violents combats opposent depuis plusieurs jours les forces russes et ukrainiennes à la périphérie nord-ouest de Kiev.

2.357 morts annoncées à Marioupol

À Dnipro, le gouverneur de la région a donné des informations sur Telegram quant à la situation à l’aéroport local. "Dans la nuit, l’ennemi a attaqué l’aéroport de Dnipro. Deux frappes. La piste de décollage et d’atterrissage a été détruite. Le terminal est endommagé. Destructions massives", écrit-il.

À Marioupol, c’est le conseil municipal de la ville portuaire du sud-est du pays qui ont donné des nouvelles. Depuis l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février, 2.357 personnes ont été tuées dans la ville de Marioupol selon les élus ukrainiens. Les chiffres ne peuvent pas être vérifiés de manière indépendante. Une nouvelle tentative de mise en place d’un corridor humanitaire suivra mardi.

Sur le même sujet
Plus d'actualité