L’ONU n’exclut plus la possibilité d’une guerre nucléaire

Le patron de l'ONU s'inquiète du développement de la guerre en Ukraine, au point qu'un conflit nucléaire ne semble plus impossible.

António Guterres à Genève
António Guterres à Genève le 28 février 2022 @BelgaImage

Le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, n’exclut plus la possibilité d’une guerre nucléaire, vu le déroulement de la guerre en Ukraine. Le fait que les forces nucléaires russes soient état d’alerte maximale est "un horrible développement", a-t-il déclaré lundi à New York.

"La perspective d’un conflit nucléaire, autrefois impensable, figure bien aujourd’hui parmi les possibilités", a ajouté Antonio Guterres. Le secrétaire général de l’ONU a pointé du doigt la Russie. "L’écrasante majorité des victimes civiles et des destructions d’infrastructures ont été causées par les forces armées russes", a-t-il dit. M. Guterres n’est pas favorable à une zone d’exclusion aérienne au-dessus de l’Ukraine car cela conduirait à une escalade vers un conflit mondial, selon lui.

Sur le même sujet
Plus d'actualité