Ukraine: un journaliste tué, un maire enlevé et l’échec des évacuations

Cela fait 18 jours que la guerre en Ukraine a commencé. Les civils sont piégés par les bombardements et le nombre de victimes s'allonge. Parmi elles, un journaliste américain.

Des civils évacués de Marioupol
© Belga Image

Un journaliste tué, un deuxième maire enlevé

A Irpin, à la lisière nord-ouest de Kiev, un journaliste américain a été tué et un autre blessé par balles alors qu’ils circulaient en voiture avec un civil ukrainien. Dans cette zone, les combats font rage. A 50 ans, Brent Renaud est le premier journaliste étranger mort depuis le début de l’invasion. Il était photographe et réalisateur. Il a travaillé pour le New York Times dans le passé mais, selon le journal, il n’était pas en mission pour lui en Ukraine.

Brent Renaud, premier journaliste étranger mort depuis le début de l'invasion russe

Brent Renaud, journaliste américain décédé / © Belga Image

Vendredi, les troupes russes ont enlevé Ivan Fedorov, le maire de Melitopol. Face à son refus de coopérer, il a été tout simplement remplacé. Ce dimanche, un autre maire a disparu. Yevjen Matviiv, de la petite ville de Dniprorudne, a été emmené vers une destination inconnue.

L’horreur à Marioupol

Marioupol, ville portuaire du sud-est du pays cernée et assiégée depuis 13 jours, espère l’arrivée d’un convoi humanitaire qui a été bloqué cinq heures hier par l’armée russe. Cinquante bus n’ont pas pu partir à cause des bombardements. Selon Médecins sans frontières, la situation est " quasi désespérée " dans ce port stratégique. Selon le maire de la ville, 2.187 habitants ont péri dans les attaques russes.

Un train qui faisait route pour évacuer des civils de Lyman, dans la région orientale de Donetsk, a essuyé des tirs dans la nuit de samedi à dimanche. Le conducteur du train est décédé et une personne a également été blessée, a indiqué la compagnie ferroviaire ukrainienne.

Une base militaire située près de Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine, a été la cible de frappes russes. Le bilan est lourd: 35 décès et 134 blessés. Lviv, proche de la frontière polonaise, est une ville où de nombreux civils trouvent refuge pour quitter le pays.

Selon le Haut-Commissariat aux réfugiés, 100.000 personnes ont grossi les rangs des réfugiés en 24 heures. Au total, 2.698.280 ukrainiens ont fui la guerre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité