Plusieurs explosions à Lviv dimanche matin

Plusieurs explosions ont retenti dimanche matin à Lviv, une ville voisine à la Pologne qui sert de refuge à de nombreux civils fuyant la guerre.

Une foule dans une station de train à Lviv, en Ukraine
© Belga Image

Plusieurs explosions ont retenti dimanche matin à Lviv, jusqu’en Pologne voisine, a constaté un journaliste de l’agence de presse allemande DPA basé à Przemyśl, à moins de 100 km de la frontière ukrainienne. Selon les médias locaux ukrainiens, cette ville de l’ouest du pays qui sert de refuge à de nombreux civils fuyant la guerre a été la cible de tirs de roquettes.

Dans un communiqué, l’administration régionale de Lviv a déclaré que " les occupants (russes) ont mené une frappe aérienne sur le Centre international pour le maintien de la paix et la sécurité. D’après les informations préliminaires, ils ont tiré huit missiles ". L’armée ukrainienne a rapporté les mêmes informations, sans faire état de victimes dans un premier temps.

L’AFP, dont un reporter se trouvant à Lviv n’a pas entendu d’explosions, n’avait pas pu vérifier ces affirmations dimanche matin. La base militaire en question est située à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest de Lviv, grande ville de l’ouest de l’Ukraine où plusieurs pays ont déplacé leur ambassade, jugeant cette ville plus sûre que Kiev, la capitale.

Par ailleurs, le maire d’Ivano-Frankivsk, ville située à une centaine de kilomètres au sud de Lviv, a affirmé qu’une " frappe " avait visé tôt dimanche l’aéroport de cette localité. " Les explosions survenues ce matin sont dues à une frappe sur l’aéroport. Nous sommes en train d’établir l’ensemble des faits ", a déclaré Ruslan Martsinkiv sur sa page Facebook.

D’après le média ukrainien de langue anglaise The Kyiv Independent, des bombardements ont touché toutes les régions de l’Ukraine dans la nuit de samedi à dimanche. Les sirènes anti-aériennes, appelant la population à s’abriter rapidement, ont retenti à Lviv, Poltava (centre-est), Kharkiv (est), Kramatorsk (est), Jytomyr (nord-ouest), Odessa (sud), Zaporijjia (sud-est), Tchernihiv (nord), Dnipro (est) et dans la capitale Kiev.

Le président russe Vladimir Poutine a lancé une invasion de l’Ukraine le 24 février à partir des territoires séparatistes pro-russes de l’est, sous prétexte de " dénazifier " sa voisine et le régime pro-occidental du président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Sur le même sujet
Plus d'actualité