Armes chimiques en Ukraine: Washington pointe les "mensonges" de Moscou

Les Etats-Unis ont accusé mercredi la Russie et la Chine de répandre "intentionnellement" des "mensonges" sur de prétendus laboratoires américains d'armes biologiques et chimiques en Ukraine, affirmant redouter plutôt un recours russe à de telles armes prohibées.

armes chimiques Ukraine Russie Etats-Unis Chine propagande
Le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price @BELGAIMAGE

Le Kremlin répand intentionnellement des mensonges purs et simples selon lesquels les Etats-Unis et l’Ukraine mènent des activités liées à des armes chimiques et biologiques en Ukraine ", a déclaré le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price dans un communiqué. " Nous avons aussi vu que des responsables de la République populaire de Chine colportaient ces théories du complot ", a-t-il ajouté.

Ce n’est pas la première fois que la Russie invente de telles fausses accusations contre un autre pays ", a-t-il affirmé, assurant qu’elles avaient été " infirmées de manière définitive et à plusieurs reprises ". Interrogée mardi lors d’une audition parlementaire, la numéro trois de la diplomatie américaine Victoria Nuland avait affirmé que l’Ukraine disposait " d’installations de recherche biologique ".  " Nous sommes de fait à présent assez inquiets par la possibilité que les forces russes tentent d’en prendre le contrôle ", avait-elle ajouté, assurant travailler avec les Ukrainiens pour éviter que ces matériaux sensibles " puissent tomber aux mains " de Moscou.

" Technique russe classique "

Un sénateur républicain, Marco Rubio, avait alors souligné que la " propagande russe " avait fait état d’un prétendu " plan " ukrainien visant à utiliser " des armes biologiques dans le pays avec la coordination de l’Otan ". " C’est une technique russe classique que d’accuser les autres de ce qu’ils envisagent de faire eux-mêmes ", avait répondu Victoria Nuland. Mercredi, la Maison Blanche a renchéri. " Maintenant que la Russie a émis ses fausses accusations et que la Chine semble faire sienne cette propagande, nous devons surveiller tout possible recours par la Russie à des armes chimiques ou biologiques en Ukraine ", a prévenu sa porte-parole Jen Psaki sur Twitter.

Elle a affirmé que les Etats-Unis respectaient " pleinement " les textes internationaux sur ces armes interdites, contrairement à la Russie, que les Occidentaux accusent d’avoir " empoisonné " des opposants et soutenu le régime syrienqui a utilisé de manière répétée des armes chimiques ".

Sur le même sujet
Plus d'actualité