Le gouvernement ukrainien prêt à discuter de la neutralité de l’Ukraine

Après 14 jours de guerre en Ukraine, le gouvernement ukrainien s'est dit prêt à discuter de la neutralité de son Etat. Kiev prévient cependant qu'il ne cédera pas «un seul centimètre» de territoire à la Russie.

Le gouvernement ukrainien prêt à discuter de la neutralité de l’Ukraine
© Belga Image

Le gouvernement ukrainien se dit ouvert à discuter de l’exigence russe que l’Ukraine reste neutre et n’entre pas dans l’Otan notamment. Kiev exige cependant en contrepartie des garanties pour la sécurité des voisins de l’Ukraine, a déclaré mercredi un haut conseiller du président ukrainien Volodymyr Zelensky. " Nous sommes certainement prêts pour une solution diplomatique. "  L’Ukraine ne cèdera pas " un seul centimètre " de territoire, a cependant assuré le chef de cabinet adjoint de M. Zelensky lors d’une interview avec Bloomberg Television. Un cessez-le feu et le retrait des troupes russes d’Ukraine restent également des conditions avant d’entamer toute négociation.

Le président ukrainien Zelensky a de son côté estimé, dans une interview accordée au journal allemand Bild, que la guerre ne pourrait être résolue qu’avec un dialogue direct avec le président russe Vladimir Poutine. Interrogé pour savoir s’il était prêt à reconnaître l’indépendance des républiques du Donbass, situées à côté de Crimée, M. Zelensky a déclaré que " le problème n’est pas ce à quoi je peux m’engager. Le but de tout dialogue est de mettre fin à la guerre avec la Russie ", selon des propos rapportés par l’agence de presse russe Tass.

Je suis prêt à prendre certaines mesures pour (mettre fin à la guerre). Je suis prêt à discuter, aux compromis. Mais ils ne peuvent être une trahison de la population ", a-t-il ajouté. " Et l’autre partie doit aussi être prête à faire des compromis. "C’est la seule sortie à cette situation. C’est trop difficile et prématuré pour discuter de détails. Il n’y a eu aucun contact entre les présidents et nous ne pourrons mettre fin à cette guerre qu’en discutant directement entre deux présidents ", a-t-il insisté. Ces déclarations interviennent à la veille d’une concertation prévue entre les ministres russe et ukrainien des Affaires étrangères en Turquie.

Sur le même sujet
Plus d'actualité