Emmanuel Macron enfin candidat à la présidentielle

"Je suis candidat" : Emmanuel Macron a officialisé jeudi soir sa candidature pour un second mandat présidentiel, dans une lettre aux Français publiée sur les sites de plusieurs médias.

Macron
Belga

Dans une lettre adressée aux Français et publiée dans plusieurs médias hexagonaux, Emmanuel Macron a annoncé être candidat à sa réélection par ces mots: " Je sollicite votre confiance pour un nouveau mandat de président de la République. Je suis candidat pour inventer avec vous, face aux défis du siècle, une réponse française et européenne singulière ".

Il a néanmoins expliqué qu’en raison du contexte, il ne pourra " pas mener campagne comme je l’aurais souhaité. Mais avec clarté et engagement j’expliquerai notre projet, notre volonté de continuer à faire avancer notre pays avec chacun d’entre vous ".

C’est donc par écrit qu’il a donné quelques lignes de son programme – mais seulement quelques lignes:

L’économie: " Il n’y a pas d’indépendance sans force économique. Il nous faudra donc travailler plus et poursuivre la baisse des impôts pesant sur le travail et la production ".

L’éducation: " Nous ferons en sorte que tous les enfants de France aient les mêmes chances, que la méritocratie républicaine redevienne une promesse pour chacun. Pour cela, la priorité sera donnée à l’école et à nos enseignants, qui seront plus libres, plus respectés et mieux rémunérés. "

La recherche: " continuer d’investir dans notre innovation et notre recherche afin de placer la France en tête dans les secteurs qui, comme les énergies renouvelables, le nucléaire, les batteries, l’agriculture, le numérique, ou le spatial feront le futur ".

L’écologie: objectif affiché, que la France devienne " une grande Nation écologique, qui la première sera sortie de la dépendance au gaz, au pétrole et au charbon ".

Le social: " investir pour permettre à chacun de vivre le grand âge à domicile ", pour " rendre les maisons de retraite plus humaines " et pour mieux inclure les personnes en situation de handicap et d’améliorer la prévention en matière de santé.

A 39 jours du premier tour

Emmanuel Macron a repoussé sa déclaration de candidature à un jour de la date limite de dépôt des présentations. En raison du contexte, bien sûr, mais, c’est aussi une stratégie bien connue des chefs d’Etat sortant, soucieux de conserver leur habit présidentiel avant d’entrer dans l’arène politique comme candidat. Avec 39 jours entre sa candidature et le premier tour des présidentiel, Macron détient le deuxième délais le plus court. En 1988, François Mitterrand avait en effet attendu 33 jours avant l’élection pour se porter candidat.

Sur le même sujet
Plus d'actualité