La Géorgie va "immédiatement" demander l’adhésion à l’UE

La Géorgie, où la Russie soutient des régions séparatistes, demande à rejoindre l'UE et ce le plus vite possible.

Irakli Garibashvili à Bruxelles
Le Premier ministre géorgien, Irakli Garibashvili, à Bruxelles le 16 mars 2021 @BelgaImage

La Géorgie va "immédiatement" demander son adhésion à l’Union européenne, a déclaré le parti au pouvoir dans ce pays ex-soviétique du Caucase qui entretient des relations délicates avec Moscou, après que l’Ukraine a demandé son intégration à l’UE face à l’invasion russe.

Une demande "urgente"

Le président du parti Rêve géorgien, Irakli Kobakhidze, a annoncé lors d’une conférence de presse la "décision de faire acte de candidature immédiatement pour l’entrée dans l’UE", ajoutant que la Géorgie demandait à Bruxelles d’examiner "urgemment" cette demande et de conférer à la Géorgie le statut de candidat à l’entrée dans l’Union.

Cette annonce fait suite à la demande expresse du président ukrainien Volodymyr Zelensky, dont le pays fait face à une invasion armée russe accompagnée de bombardements meurtriers, d’une intégration de l’Ukraine dans l’UE par une procédure spéciale. Le président ukrainien a reçu l’appui du Parlement européen, qui a adopté mardi à une écrasante majorité une résolution condamnant "l’agression" russe contre l’Ukraine et appelant les institutions européennes à "travailler pour l’octroi à l’Ukraine du statut de candidat à l’UE".

Ce vote a été largement vu en Géorgie, pays qui a connu en 2008 une intervention armée russe qui s’est soldée par la perte de deux territoires séparatistes, comme une fenêtre d’opportunité pour sa propre aspiration à intégrer l’UE, un objectif inscrit dans sa Constitution. Le gouvernement géorgien avait émis l’intention l’année dernière de présenter en 2024 la candidature du pays à l’entrée dans l’UE. La Géorgie, comme l’Ukraine, a signé un accord d’association avec l’Union européenne, qui n’offre cependant aucune garantie d’intégration ultérieure.

Sur le même sujet
Plus d'actualité