Poutine fait part de ses exigences préalables à la fin de l’invasion de l’Ukraine

Le président russe, Vladimir Poutine, était en entretien téléphonique avec son homologue français, Emmanuel Macron.

Ukraine invasion Poutine exigences Macron Russie Crimée
Un tank ukrainien, le 26 février. Vladimir Poutine exige la démilitarisation et la « dénazification » de l’Etat ukrainien en préalable à une éventuelle fin de l’invasion [email protected]

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré lundi à son homologue français Emmanuel Macron exiger la reconnaissance de la Crimée comme territoire russe, la " dénazification " du gouvernement ukrainien et un " statut neutre " de Kiev, comme préalable à la fin de l’invasion de l’Ukraine.

Poutine a demandé " la reconnaissance de la souveraineté russe sur la Crimée, l’aboutissement de la démilitarisation et de la dénazification de l’État ukrainien et la garantie de son statut neutre " en préalable à tout règlement, a déclaré le Kremlin dans un communiqué, après un entretien téléphonique entre les deux chefs d’État.

En usant du terme " dénazification ", le Kremlin expose son objectif de renverser le régime ukrainien, dont le président Zelensky en premier lieu, analysait vendredi l’ambassadeur belge auprès de l’Otan, Pascal Heyman. Pour le porte-parole de la Maison blanche, Ned Price, Volodymyr Zelensky " incarne de plusieurs manières les ambitions démocratiques de l’Ukraine ".

Sur le même sujet
Plus d'actualité