Invasion de l’Ukraine: Joe Biden annonce des sanctions contre la Russie

Joe Biden a annoncé ce jeudi soir des sanctions à l'égard de la Russie. Sanctions qui mettront «un coût sévère à l'économie russe». Le président américain prévient par ailleurs qu'il n'enverra pas de troupes en Ukraine.

Invasion de l’Ukraine: Joe Biden annonce des sanctions contre la Russie
© Belga Image

Le président américain Joe Biden a annoncé jeudi soir des sanctions économiques et des restrictions d’exportation vers la Russie, en représailles à l’invasion russe de l’Ukraine lancée à l’aube.  Quatre banques russes supplémentaires vont aussi être sanctionnées et plus de la moitié des importations technologiques de la Russie supprimées, a-t-il affirmé lors d’un discours depuis la Maison Blanche.

Cela imposera un coût sévère à l’économie russe, à la fois immédiatement et à long terme ", a prévenu le dirigeant américain. Couper la Russie du réseau bancaire Swift, rouage essentiel de la finance mondiale, reste " une option" , a-t-il ajouté. Il a toutefois souligné qu’" actuellement cela n’était pas (une) position " partagée par les Européens, et assuré que les autres sanctions financières annoncées jeudi par les États-Unis et leurs alliés avaient " autant voire plus d’impact " que cette option, réclamée par l’Ukraine elle-même.

Le conflit russo-ukrainien met également sous pression le marché de l’énergie. M. Biden a promis de puiser dans les réserves stratégiques de pétrole des États-Unis pour tempérer la hausse des carburants. Washington " va relâcher des barils de brut supplémentaires si les conditions le permettent ", a affirmé M. Biden soulignant que les Américains " souffraient déjà " de la hausse des prix de l’essence à la pompe.

Pas de troupes en Ukraine

Joe Biden a aussi garanti qu’il défendrait " le moindre pouce de territoire de l’Otan " mais ajouté qu’il n’enverrait pas de troupes en Ukraine. " Nos forces armées ne vont pas en Europe pour combattre en Ukraine mais pour défendre nos alliés de l’Otan et rassurer ces alliés de l’Est ", a affirmé Joe Biden lors de cette allocution télévisée. Le président américain a assuré que son homologue russe Vladimir Poutine allait devenir " un paria sur la scène internationale " et " ne pas prévoir de parler avec " le président russe.

Sur le même sujet
Plus d'actualité