Crise en Ukraine: la Russie disposée à "trouver des solutions diplomatiques"

Vladimir Poutine a assuré que son pays était ouvert à un dialogue pour «trouver des solutions diplomatiques» avec les Occidentaux autour de la crise russo-ukrainienne. Il estime cependant que les inquiétudes russes restent «sans réponse».

Crise en Ukraine: la Russie disposée à
© Belga Image

Le président russe Vladimir Poutine a insisté mercredi sur le caractère "non négociable" des intérêts et de la sécurité de son pays, vantant ses capacités militaires tout en se disant disposé à trouver des "solutions diplomatiques" dans la crise avec l’Ukraine.

" Notre pays est toujours ouvert à un dialogue direct et honnête pour trouver des solutions diplomatiques aux problèmes les plus complexes ", a déclaré M. Poutine dans un discours télévisé à l’occasion de la "Journée du défenseur de la Patrie". " Cependant, les intérêts et la sécurité de nos citoyens sont pour nous non négociables ", a poursuivi M. Poutine qui réclame aux Occidentaux des garanties telles que la promesse que l’Ukraine n’intègrera jamais l’Otan et la fin du renforcement de l’Alliance à ses frontières.

Citant comme menaces pour la Russie " le relâchement du système de contrôle des armements " et " les activités militaires de l’Otan ", le président russe a une nouvelle fois estimé que les inquiétudes de son pays restaient " sans réponse ". Le président russe a également promis de continuer à développer les capacités de l’armée et de la flotte russes, les " technologies numériques avancées " et l’intelligence artificielle autant que les armes dites " hypersoniques ". La Russie a développé ces dernières années des missiles hypersoniques qu’elle présente comme " invincibles " car capables de surpasser n’importe quel bouclier existant. Elle est aussi régulièrement accusée de cyberattaques d’ampleur et de campagnes de désinformation contre ses adversaires. La Russie, qui est soupçonnée depuis des semaines de préparer une invasion de l’Ukraine, a reconnu lundi l’indépendance de deux territoires séparatistes dans l’est du pays, laissant planer la crainte d’une escalade militaire aux portes de l’UE.

La rencontre Biden-Poutine plus à l’ordre du jour

L’éventualité d’une rencontre en les présidents américain Joe Biden et russe Vladimir Poutine n’est plus à l’ordre du jour, a signalé mardi la Maison Blanche. La porte-parole de Joe Biden, Jen Psaki, a affirmé que le président américain est d’ordinaire en faveur de la diplomatie et des entrevues à haut niveau, mais que vu l’escalade de la part de la Russie dans le conflit ukrainien, cela ne s’avère pas le bon moment.

" Nous n’allons jamais complètement fermer la porte à la diplomatie ", a toutefois souligné la porte-parole appuyant le fait qu’un changement de trajectoire de la part de Moscou est nécessaire. Une réunion en personne entre les présidents des deux blocs était envisagée au cours des jours passés. Joe Biden y avait donné son accord de principe et le Kremlin y semblait favorable, selon la Maison Blanche.  Mais d’après la porte-parole, il n’y a jamais eu de calendrier établi pour cette rencontre au sommet, les détails devaient être discutés lors d’une rencontre entre le Secrétaire d’Etat américain Antony Blinken et le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov, jeudi à Genève (Suisse). Mais cette rencontre a elle-même été annulée mardi soir, a annoncé le chef de la diplomatie américain.  Cette entrevue devait permettre de désamorcer le conflit russo-ukrainien, la pire crise depuis la fin de la Guerre froide, alors que les USA qualifient d’"invasion" l’envoi de troupes russes de "maintien de la paix" dans les Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk (DNR et LNR) à l’est de l’Ukraine, désormais reconnues par Moscou.

Sur le même sujet
Plus d'actualité