Avec sa stratégie " zéro Covid ", la Chine prise à son propre piège (vidéo)

Jusqu’ici, la Chine s’en est bien sortie face à la pandémie - elle compterait que 4.600 décès du Covid-19 - mais tout ça est sur le point de changer.

combinaison anti covid en Chine
© BelgaImage

Après deux ans de pandémie, la chine ne compte… que 4.600 décès du Covid-19. Pour une population de 1,4 milliard d’habitants, ce chiffre peut paraître dérisoire. Cette performance sanitaire est due à une politique que la Chine mène sans relâche depuis le début de la crise: le " zéro covid ". Frontières fermées, traçage intense, tests massifs et confinement de plusieurs millions de personnes pour quelques cas recensés: la moindre infection de coronavirus est suivie à la trace.

Cette stratégie pose question au niveau des droits humains, mais du point de vue sanitaire, c’est très efficace. Jusqu’ici, la Chine s’en est bien sortie, mais tout ça est sur le point de changer. Depuis fin 2021, le variant Omicron a fait son apparition. Ses caractéristiques rebattent les cartes de la lutte mondiale contre le coronavirus : il est plus contagieux, mais pas plus létal. Grâce à l’immunité naturelle des population exposées au virus et à la vaccination, il devient envisageable de " vivre avec ".

Mais faible présence du virus en Chine n’a pas confronté la population à ce dernier: l’immunité est trop basse pour assouplir les mesures " zéro covid ". La Chine se retrouve menacée de paralysie et des enjeux politiques en toile de fond compliquent la situation… Décryptage de LN24+.

Sur le même sujet
Plus d'actualité