Quand le monde prend la rue

Des mouvements protestataires ont émergé ces derniers jours à travers le monde, mais pas toujours pour les mêmes raisons.

Le freedom convoy au Canada
© BelgaImage

Le Canada

Le “convoi de la liberté” réunit des camionneurs en colère qui, à Ottawa, manifestent contre l’obligation vaccinale. Le mouvement a été rejoint par d’autres groupes anti-mesures sani­taires, poussant à exfiltrer Justin ­Trudeau, Premier ministre.

La Belgique

Le concept du convoi de la liberté canadien a inspiré les réseaux sociaux, appelant à reproduire le cortège qui devrait partir de plusieurs villes euro­­­péennes pour rejoindre ­Bruxelles le 14 février et réclamer la fin des “mesures tyranniques”.

La Birmanie

Pour marquer le premier anniversaire du coup d’État, qui a ramené les militaires à la tête du pays, plusieurs villes ont organisé la grève du silence.  Mardi dernier, Rangoun était vide et beaucoup de magasins fermés en guise de résistance.

Birmanie grève du silence

© BelgaImage

La France

Les gilets jaunes ont appelé à manifester samedi dernier “contre le pass vaccinal et le coût de la vie”. Le 12 février, l’Union citoyenne pour la liberté invite à protester, ouvrant sa marche pour “un rassemblement fédérateur” à d’autres groupes.

Le Brésil

Des milliers de manifestants ont pris les rues dans vingt villes pour dénoncer le meurtre de Moise Mugenyi Kabagambe, Congolais de 24 ans battu à mort le 27 janvier. Les organisateurs des marches pointent le racisme de la société brésilienne.

manifestation au Brésil

© BelgaImage

Sur le même sujet
Plus d'actualité