La réponse confidentielle des USA et de l’OTAN à la Russie révélée

Il apparaît notamment que les États-Unis sont prêts à concéder une limitation des troupes et des missiles en Ukraine, mais avec conditions.

Drapeaux des USA et de l'OTAN
Drapeaux des États-Unis et de l’OTAN à Bruxelles, le 14 avril 2021 @BelgaImage

La plupart des propositions russes visant à apaiser les tensions au sujet de l’Ukraine ne sont pas acceptables pour les États-Unis et l’OTAN. C’était clair depuis un certain temps, mais cela ressort aussi mercredi des réponses que Washington et Bruxelles ont fournies à Moscou et que le journal espagnol El País publie sur son site. Les réponses montrent également que les alliés occidentaux restent ouverts à des négociations concrètes avec les Russes et à de nouveaux accords.

Des concessions à faire des deux côtés

Les États-Unis sont prêts à exclure un déploiement permanent de troupes de combat et d’un système de missiles en Ukraine, si Moscou prend des engagements correspondants. Ces dernières semaines, les États-Unis et l’OTAN ont réitéré à plusieurs reprises leur appel à la Russie pour qu’elle arrête le déploiement actuel de troupes à la frontière avec l’Ukraine. Pour l’Occident, c’est une condition préalable au succès des négociations. C’est essentiel pour de réels progrès, selon l’OTAN.

La Russie aurait posté plus de 100.000 soldats à la frontière avec l’Ukraine. Depuis des semaines, une invasion russe du pays est crainte, ce que Moscou dément. Mais en même temps, il semble aussi possible qu’il ne s’agisse que d’alimenter la peur, afin d’amener les États membres de l’OTAN à prendre des engagements en échange de nouvelles garanties de sécurité. Moscou a longtemps voulu convaincre l’OTAN de ne plus s’étendre vers l’est, et certainement pas de permettre à l’Ukraine de rejoindre l’organisation du traité. Des sources de l’OTAN ont confirmé que les documents sur le site d’El País sont authentiques.

Sur le même sujet
Plus d'actualité