Israël: la 4e dose étendue aux plus de 18 ans à risque

Déjà administrée aux plus de 60 ans, les autorités israéliennes ont donné leur feu vert pour l'administration d'une 4e dose à tous les adultes à risque.

Israël est confrontée, elle aussi, à une vague de contaminations due au variant Omicron.
© Belga Image

Le ministère de la Santé israélien a annoncé mercredi soir étendre l’injection d’une 4e dose de vaccin contre le Covid-19 aux personnes de plus de 18 ans à risque. Le directeur du ministère de la Santé Nachman Ash a autorisé l’administration de cette 4e dose pour les personnes ayant un risque de contamination plus important, soit à cause de maladies, soit pour des personnes travaillant dans un environnement à risque, a indiqué le ministère dans un communiqué. Cette décision a été prise au regard des résultats efficaces de la 4e dose, administrée en Israël depuis le début du mois aux personnes de plus de 60 ans, précise le communiqué.

L’administration d’une quatrième dose du vaccin Pfizer permet de multiplier de 3 à 5 fois les anticorps par rapport à la 3e dose et va réduire le nombre de contaminations, a indiqué le ministère. Au cours des dernières 24 heures, le pays qui affronte une vague de contaminations due au variant Omicron, a enregistré 76.155 nouveaux cas. Sur les 9,4 millions d’habitants, 614.953 ont reçu une 4e dose de rappel. Au total, 2,5 millions de contaminations ont été recensées depuis le début de la pandémie en Israël et 8.513 décès selon les chiffres officiels.

Sur le même sujet
Plus d'actualité