Washington refuse d’exclure une adhésion de l’Ukraine à l’Otan

Les Etats-Unis ont remis leur réponse aux garanties demandées par la Russie. Le secrétaire d'Etat américain Anthony Blinken a fait savoir que Washington refusait d'exclure une adhésion de l'Ukraine à l'Otan.

Les Etats-Unis ont remis leur réponse aux exigences de la Russie.
© Belga Image

Les Etats-Unis ont refusé mercredi d’exclure une adhésion de l’Ukraine à l’Otan comme le demande la Russie, mais offert ce qu’ils jugent une " voie diplomatique sérieuse " pour sortir de la crise dans leur réponse écrite aux demandes de Moscou.

La missive remise à la Russie mercredi offre " une voie diplomatique sérieuse si la Russie le souhaite ", a déclaré le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken, se disant prêt à parler à son homologue russe Sergueï Lavrov " dans les prochains jours ". " Nous avons clairement fait savoir que nous étions déterminés à maintenir et défendre la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine, et le droit des Etats à choisir leurs propres dispositions de sécurité et leurs alliances ",  a déclaré le secrétaire d’Etat américain à la presse.

M. Blinken a noté que la réponse des Etats-Unis ne serait pas rendue publique " parce que nous pensons que la diplomatie a de meilleures chances de réussir ", mais il en a divulgué quelques points. " Sans entrer dans les détails du document, je peux vous dire qu’il réitère ce que Washington dit publiquement depuis des semaines et en un sens depuis de nombreuses années: que nous défendons le principe de la porte ouverte à l’Otan ", a-t-il précisé. " Nous y parlons de la possibilité de mesures de transparence réciproques en ce qui concerne nos postures militaires ainsi que de mesures pour améliorer la confiance en ce qui concerne les exercices militaires et les manoeuvres en Europe ", a-t-il ajouté. Dans ce document, élaboré en coordination avec Kiev et les Européens, Washington propose aussi de relancer les négociations avec la Russie sur le contrôle des armements, notamment sur la question des missiles stratégiques et des armes nucléaires stationnées en Europe.

Sur le même sujet
Plus d'actualité