Ukraine: cyberattaque massive contre des sites gouvernementaux

Les auteurs de l'attaque ont fait apparaître sur les sites gouvernementaux des messages menaçants envers les Ukrainiens.

Programme de piratage informatique
Un programme de piratage informatique, le 16 décembre 2021, à Rottweil dans le Bade-Wurtemberg @BelgaImage

Plusieurs sites gouvernementaux ukrainiens ont été la cible vendredi d’une cyberattaque de grande ampleur, une agression non revendiquée dans l’immédiat qui s’est produite dans un contexte de vives tensions entre Kiev et Moscou.

Des menaces

L’Ukraine et ses alliés occidentaux ont accusé à de maintes reprises Moscou de mener des attaques informatiques contre leurs sites et infrastructures, ce dont la Russie se défend. Les sites de ministères, dont celui des Affaires étrangères, de l’Éducation et des Sciences, et celui des Situations d’urgence, étaient inaccessibles vendredi matin, a constaté l’AFP.

Avant que le site du ministère des Affaires étrangères ne soit rendu inaccessible, un message menaçant avait été publié par les auteurs de la cyberattaque sur sa page d’accueil en ukrainien, en russe et en polonais. «Ukrainiens, prenez peur et préparez-vous au pire. Toutes vos données personnelles ont été téléchargées sur le Web», pouvait-on lire, selon un correspondant de l’AFP. Ce message était accompagné de plusieurs logos, dont un drapeau ukrainien barré.

Pas de fuite selon les services de renseignement

Aucune «fuite de données personnelles» n’a été constatée dans l’immédiat après la cyberattaque contre des sites gouvernementaux en Ukraine, ont annoncé les services de renseignement du pays, assurant que les pages concernées seraient rétablies sous peu. «Des messages provocateurs ont été affichés sur les pages d’accueil de ces sites, mais le contenu desdits sites n’a pas été modifié et aucune fuite de données personnelles n’a eu lieu, selon les informations disponibles», a indiqué le SBU dans un communiqué. «Une grande partie des ressources gouvernementales ayant été affectées ont déjà été rétablies, et les autres seront de nouveau accessibles très bientôt», ont-ils ajouté.
Selon les services, les autorités ont en outre suspendu le fonctionnement d’autres sites gouvernementaux, «afin d’empêcher la diffusion des attaques» et pour «localiser le problème».

L’Ukraine a plusieurs fois été la cible de cyberattaques ces dernières années, notamment en 2017 contre plusieurs infrastructures critiques et en 2015 contre son réseau d’électricité.

Sur le même sujet
Plus d'actualité