D’autres fêtes à Downing Street la veille des funérailles du prince Philip

Ces fêtes, qui ont fusionné en cours de soirée, contrevenaient aux règles sanitaires de l'époque et à la période de deuil national.

Porte du 10 Downing Street
La porte du 10 Downing Street, lieu de travail du Premier ministre du Royaume-Uni, le 28 novembre 2021 @BelgaImage

Les employés du Premier ministre britannique Boris Johnson ont célébré deux fêtes d’adieu à la résidence officielle du 10 Downing Street à la veille des funérailles du prince Philip au printemps dernier. À l’époque, le Royaume-Uni était en confinement en raison de la crise sanitaire. Une période officielle de deuil national était aussi en vigueur à la mort du prince, époux de la reine Elizabeth II. Une trentaine de personnes étaient présentes aux deux soirées, écrit The Telegraph, qui s’est adressé aux personnes présentes. Johnson lui-même n’était pas là.

Des fêtes aussi organisées en 2021 et pas seulement en 2020

L’une des fêtes du 16 avril était pour James Slack, le responsable de la communication de Johnson, l’autre pour un photographe du Premier ministre. Les fêtes, qui ont duré jusque durant la nuit et où il y avait beaucoup d’alcool et de danse selon le journal, ont commencé à deux endroits différents dans le bâtiment, mais ont fusionné dans le jardin au cours de la soirée. En vertu des règles sanitaires en vigueur à l’époque, les adultes n’étaient pas autorisés à se rassembler à l’intérieur pour des activités sociales ni à l’extérieur avec plus de six personnes. Un porte-parole du bureau du Premier ministre a refusé de commenter ces fêtes après du Telegraph, mais a souligné que Boris Johnson séjournait dans sa résidence à ce moment-là en-dehors de Londres.

Le Premier ministre britannique a été critiqué à la fois par son propre parti conservateur et par l’opposition pour des allégations selon lesquelles lui et son personnel en 2020 auraient régulièrement enfreint les règles sanitaires et organisé des fêtes à la résidence officielle. Mercredi, Johnson a dû en répondre devant le Parlement. Un haut responsable enquête sur ces allégations. Selon The Telegraph, c’est la première fois que le Premier ministre et son équipe sont accusés d’avoir enfreint les règles en 2021.

Sur le même sujet
Plus d'actualité