Étude israélienne sur la 4e dose de vaccin Covid: bien, mais pas assez

La chercheuse en charge de l'étude déclare qu'elle s'attendait à de meilleurs résultats et met en garde contre la stratégie vaccinale d'Israël.

Injection d'une 4e dose près de Tel Aviv
Une Israélienne reçoit sa 4e dose de vaccin anti-Covid à Ramat Gan, dans la banlieue de Tel Aviv, le 31 décembre 2021 @BelgaImage

La responsable d’une étude israélienne sur l’efficacité d’une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19 constate que le nombre d’anticorps s’en retrouve quintuplé, ce qui est selon elle «bien, mais pas suffisant». «Nous constatons une certaine augmentation des anticorps, mais cette augmentation n’est pas très impressionnante», a déclaré mercredi la professeure Gili Regev au site d’information israélien «ynet» à propos des résultats préliminaires de l’étude.

«Je ne sais vraiment pas si cela devrait être donné à tout le monde maintenant»

Peu de temps après la quatrième dose, les gens retrouvent des niveaux d’anticorps similaires à ceux constatés peu de temps après la troisième, a déclaré Regev. Elle en attendait plus d’un deuxième rappel, dit-elle, et l’objectif ne peut pas être de se faire vacciner contre le coronavirus tous les quatre mois. Regev a déclaré qu’elle était ravie que les groupes vulnérables, telles que les personnes dont le système immunitaire est affaibli, et les personnes de plus de 60 ans en Israël reçoivent déjà la quatrième dose. «Mais je ne sais vraiment pas si cela devrait être donné à tout le monde maintenant. Nous avons besoin de plus d’informations».

Dans le même temps, la professeure a souligné l’énorme importance du premier rappel de vaccination. «Celui qui a reçu la première et la deuxième dose doit recevoir la troisième de toute urgence». Ceux qui n’ont pas encore reçu de rappel devraient «courir» au centre de vaccination, a-t-elle précisé.

Un autre test sur la quatrième dose a commencé mercredi à l’hôpital Sheba de Tel-Aviv. 150 participants recevront une quatrième vaccination avec Moderna après trois doses de Pfizer/BioNTech. Seuls environ 61% des 9,4 millions d’Israéliens sont encore considérés comme complètement vaccinés. Il s’agit des personnes jusqu’à six mois après la deuxième dose et des personnes ayant déjà reçu un premier rappel. Environ 30% de la population n’est pas du tout vaccinée et 9% ont perdu leur certificat de vaccination car ayant dépassé les limites de validité. Plus de quatre millions d’Israéliens ont déjà reçu leur troisième dose de vaccination, et plus de 70.000 leur quatrième, selon le ministère de la Santé.

Sur le même sujet
Plus d'actualité