L’euro fête ses 20 ans: 10 choses à savoir sur la monnaie unique

La monnaie unique de l’UE a remplacé notre franc belge le 1er janvier 2002. Nos habitudes pourraient encore changer dans les années à venir.

des billets d'euro
© Unsplash

Invention

L’idée de l’euro remonte, elle, à bien plus de 20 ans. Les premières discussions sur le sujet ont eu lieu fin des années 60. Mais c’est véritablement le traité de
Maastricht de 1992 qui marque le début du projet, puisqu’il déterminait les conditions à remplir pour le passage à une monnaie unique.

Circulation

15 milliards de billets et 52 milliards de pièces avaient été produits avant le réveillon de 2002. Aujourd’hui, 27,6 millions de billets circuleraient, pour une valeur totale d’environ 1.500 milliards…

Conversion

Au moment de la transition, un euro équivalait à 40,3399 francs belges. 2,50 € pour environ 100 francs donc. À l’époque, on s’arrachait les calculatrices/convertisseurs. Mais aujourd’hui encore, certains irréduc­tibles effectuent toujours cette conversion mentalement.

Collection

Les pièces variant selon les pays, les différentes versions de la monnaie étaient des objets de collection en 2002. Aujourd’hui encore, des pièces de 2 € commémo­ratives sont frappées tous les ans et certaines se revendent à prix d’or.

Conservation

Vingt ans plus tard, 17 milliards de francs belges, soit 426 millions d’euros, n’auraient pas été convertis et circuleraient encore. Heureusement, la Belgique fait partie des pays qui n’ont pas imposé de date limite: il est toujours possible de les échanger.

Expansion

En 2002, douze pays ont adopté l’euro. En 2021, ils sont désormais dix-neuf et bientôt vingt et un. La Croatie devrait sauter le pas au 1er janvier 2023, et sera imitée l’année suivante par la Bulgarie.

Inflation

Dans l’esprit de nombreux citoyens européens, l’idée est tenace: l’euro est la cause d’une augmentation des prix. Mais les économistes et autres experts s’accordent pour dire que non, c’est uniquement le résultat de l’inflation.

Disparition

Entre 2013 et 2019, les nouveaux styles de billets, dits “Europe”, ont été introduits, mais pas pour celui de 500. Il n’est plus imprimé depuis 2019, car il y en a assez pour couvrir la demande.

Évolution

La Banque centrale européenne change le design des billets tous les 8 à 10 ans. La prochaine révision est prévue en 2024. Finis, l’architecture et les ponts,
les Européens seront consultés pour choisir un thème.

Numérisation

Face à la montée des cryptomonnaies, un euro numé­rique est étudié par la BCE. Une première phase d’analyse devrait prendre fin à l’été 2023 et le projet devenir plus concret par la suite.

Sur le même sujet
Plus d'actualité