L’Asie-Pacifique bascule en 2022: le spectacle en images

Sydney a brillé de mille feux lors du passage en 2022 alors que le Nouvelle-Zélande a préféré rester plus sobre à cause du Covid-19.

Feu d'artifice du Nouvel An à Sydney
Feu d’artifice du Nouvel An dans le port de Sydney, le 1er janvier 2022 @BelgaImage

À l’heure d’écrire ces lignes, la Belgique est toujours bel et bien en 2021 mais à l’est, l’année 2022 est désormais une réalité. Les Kiribati ont ouvert la marche, ou plus précisément les îles de la Ligne situées en plein milieu du Pacifique (où le Nouvel An a été célébré à 11 heures, horaire belge). La Nouvelle-Zélande a suivi une heure après mais les feux d’artifice prévus à l’origine à Auckland, la plus grande ville du pays, ont été annulés à cause du Covid-19. À la place, un show télévisé et un spectacle lumineux plus simple ont été organisés pour célébrer le passage en 2022.

Puis à 14 heures, heure belge, c’est au tour de Sydney, d’entrer dans la nouvelle année. Ici, contrairement à la Nouvelle-Zélande, les Australiens ont tenu à organiser le traditionnel feu d’artifice, malgré des records de contaminations. Le célèbre Harbour Bridge de la capitale de l’État de Nouvelle-Galles du Sud a retrouvé sa splendeur pyrotechnique, aux cotés de l’emblématique opéra de Sydney.

En parallèle, l’extrême-est de la Russie est lui aussi passé en 2022. Le Japon et la Corée suivent à 16 heures, heure belge, avant que le reste de l’Asie ne continue cette marche vers 2022.

Sur le même sujet
Plus d'actualité