Cinq nouvelles entrées au patrimoine de l’Unesco

L'Unesco a inscrit plusieurs traditions - dont une belge - sur la liste du patrimoine immatériel, un statut juridique qui protège les héritages culturels menacés.

calligraphie arabe au patrimoine de l'unesco
© BelgaImage

La rumba congolaise

C’est un fragment de l’identité congolaise mis ici à l’honneur. Incarnée aux yeux du monde par feu Papa Wemba, la rumba congolaise, musique irrésistible, est devenue patrimoine universel. Un événement fêté de Kinshasa à Brazzaville.

Papa Wemba incarne la rumba congolaise

© BelgaImage

Échasses de Namur

Les joutes sur échasses entrent dans le carré des chefs-d’œuvre de l’humanité. La tradition, sorte de cadeau offert aux visiteurs de marque, dure depuis six siècles et s’inscrit dans un calendrier de fêtes populaires chères au cœur des Wallons.

Les échasses de Namur

© BelgaImage

La calligraphie arabe

La candidature pour l’introduction sur la liste de l’Unesco de cet art ancestral a été défendue par seize pays parmi lesquels l’Arabie saoudite. Symbole du monde arabo-musulman, sa pratique exigeante met en évidence l’esthétique de l’écriture arabe.

caligraphie arabe

© BelgaImage

La tbourida du Maroc

Cette spectaculaire charge de cavalerie, qui se conclut par un tir synchronisé de mousquets, est un des éléments les plus connus du folklore marocain. Un art équestre qui trouve ses ­racines au XIIIe siècle, reliquat d’une vieille tradition guerrière.

La tbourida du Maroc

© BelgaImage

Soupe joumou Haïti

Première entrée sur la prestigieuse liste de l’Unesco pour Haïti… La soupe joumou, à base de giraumon, est un classique de la cuisine populaire haïtienne lié à l’indépendance du territoire en 1804. Un emblème devenu un trophée!

soupe joumou

© BelgaImage

Sur le même sujet
Plus d'actualité