Au Qatar, saisie de jouets couleur arc-en-ciel jugés " anti-islamiques "

Quand les jouets à bulles antistress aux couleurs arc-en-ciel sont associés au drapeau LGBT.

Jouet à bulles antistress en caoutchouc et aux couleurs arc-en-ciel
© Belga Image

Les autorités du Qatar ont saisi des jouets « contraires aux valeurs islamiques », publiant des images de jouets multicolores dont celles du drapeau arc-en-ciel des communautés LGBT (lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres), a annoncé l’émirat très conservateur.

Le riche État du Golfe, qui s’apprête à accueillir la Coupe du monde 2022, a assuré que tout le monde sans discrimination serait le bienvenu durant cet événement, mais le pays reste régulièrement vilipendé par les organisations de défense des droits humains pour sa criminalisation de l’homosexualité.

« Des campagnes d’inspection menées dans des magasins dans différentes régions du Qatar ont abouti à la saisie de jouets pour enfants portant des slogans contraires aux valeurs islamiques », a annoncé sur Twitter le ministère du Commerce et de l’Industrie, sans donner de précision.

Incertitudes avant la Coupe du monde

Le ministère a publié une photo montrant les célèbres jouets à bulles antistress en caoutchouc et aux couleurs arc-en-ciel, dont certains ressemblent au drapeau LGBT. « Le ministère exhorte tous les citoyens et résidents à signaler toute marchandise portant des logos ou des dessins contraires aux traditions », a ajouté l’agence de presse officielle qatarie QNA.

Les autorités qataries n’ont pas répondu aux demandes de clarification de l’AFP.

Depuis qu’il a été désigné en 2010 pour organiser le Mondial-2022, le Qatar fait l’objet d’une attention particulière des organisations de défense des droits humains, notamment sur les conditions de travail des ouvriers ou encore la situation des minorités sexuelles.

La Fifa avait assuré la semaine dernière que chaque événement qu’elle organise devait être « inclusif ». « Les gens doivent être libres d’arborer tout type de drapeau qu’ils veulent, sans être ciblés ou discriminés, y compris le drapeau arc-en-ciel », avait fait valoir sa secrétaire générale, Fatma Samoura.

Sur le même sujet
Plus d'actualité