L’éruption de La Palma devient la plus longue de l’histoire connue de l’île

Le volcan ne cesse de cracher de la lave et les scientifiques ont bien du mal à prédire quand il s'arrêtera. En attendant, la coulée continue de s'étendre.

Le volcan de La Palma
Le volcan de La Palma, le 1er décembre 2021 @BelgaImage

L’éruption volcanique sur l’île espagnole de La Palma en est à son 85e jour dimanche. Cela lui donne le titre d’éruption la plus longue de l’histoire connue des Canaries.

Toujours plus de dégâts

Jusqu’à présent, l’éruption du volcan Tehuya en 1585 avec 84 jours a été considérée comme la plus longue de l’histoire de l’île de l’océan Atlantique, au large des côtes de l’Afrique de l’Ouest. Il n’y a pas de données fiables sur les éruptions passées. L’activité du volcan encore sans nom dans la chaîne volcanique de la Cumbre Vieja a quelque peu diminué ces derniers jours, mais les volcanologues ont peur de dire quand l’éruption pourrait se terminer.

Depuis que le volcan a commencé à entrer en éruption il y a près de trois mois, la lave chaude à plus de 1.000 degrés a détruit près de 2.900 maisons et autres bâtiments. Environ 1.200 hectares étaient recouverts d’une couche de lave d’un mètre d’épaisseur, jusqu’à 1.700 terrains de football. Plus de 7.000 habitants ont dû être évacués, les dégâts sont estimés à plus de 900 millions d’euros. Au large des côtes, la lave refroidie a créé deux nouveaux promontoires, d’une superficie cumulée d’environ 50 hectares.

Sur le même sujet
Plus d'actualité