Le designer américain Virgil Abloh emporté par un cancer

Icone du streetwear, le créateur de la marque Off-White et des collections homme chez Louis Vuitton, est décédé dimanche d'un cancer à l'âge de 41 ans.

Virgil Abloh mort
Virgil Abloh (@Belga Image)

Star des millenials et roi du streetwear du luxe, le designer américain Virgil Abloh, créateur des collections homme de la maison Louis Vuitton, est décédé dimanche d’un cancer à l’âge de 41 ans, a annoncé le groupe LVMH, maison mère de Vuitton.

« Le groupe LVMH, la Maison Louis Vuitton et Off-White ont l’immense douleur d’annoncer la disparition de Virgil Abloh, terrassé ce dimanche 28 novembre par un cancer qu’il combattait depuis plusieurs années », a déclaré LVMH sur son compte Twitter.

La maladie de Virgil Abloh, qu’il combattait depuis deux ans, n’avait pas été rendue publique.

« Il a choisi d’endurer son combat en privé depuis son diagnostic en 2019 » d’un angiosarcome cardiaque, une tumeur maligne rare située au niveau du cœur, a expliqué sa famille dans une publication sur le compte Instagram du designer.

Artiste d’une « infinie curiosité », il a créé des « voies pour plus d’égalité dans l’art et le design », a salué sa famille qui appelle au respect de son intimité pour faire son deuil et « célébrer la vie de Virgil »

Premier grand créateur noir reconnu sur la scène de la mode, engagé pour l’affirmation des cultures afro-américaines, le styliste avait décroché en 2018 l’un des postes les plus enviés du secteur, au sein de la griffe fleuron de LVMH, numéro un mondial du luxe.

Bernard Arnault, le président du groupe, s’est dit « sous le choc », saluant « un designer de génie, un visionnaire », mais également « une belle âme et un homme d’une grande sagesse ».

Né le 30 septembre 1980 aux Etats-Unis, à Rockford (Illinois), Virgil Abloh était diplômé en génie civil de l’Université du Wisconsin Madison et en architecture de l’Illinois Institute of Technology.

Roi du streetwear de luxe, il s’était imposé en quelques années comme l’un des créateurs les plus « cools » auprès d’un public de millennials connectés.

Sa collection de janvier 2021 pour Louis Vuitton, dévoilée dans le cadre de la Fashion week virtuelle à Paris, l’avait été sous forme d’une performance anti-raciste et anti-homophobe menée par des rappeurs américains.

Virgil Abloh s’était interrogé sur comment les stéréotypes et les uniformes liés aux professions et aux modes de vie façonnent la personnalité, s’efforçant de changer ces idées préconçues.

« La mode est un outil de la mise en forme de ces identités (…) De façon inconsciente, nous faisons confiance à une silhouette en costume et nous nous méfions en voyant le contour d’un sweatshirt à capuche », pouvait-on lire dans les notes qui accompagnent la collection.

Virgil Abloh avait créé en 2012 un premier label, Pyrex Vision. Un an plus tard naisssait Off-White, marque de streetwear de luxe qui s’imposa par la force de son graphisme avant d’évoluer vers des créations plus « couture ». En 2015, la marque faisait partie des finalistes du prestigieux prix LVMH.

LVMH avait conclu un accord en juillet avec Virgil Abloh afin de devenir actionnaire majoritaire de sa marque Off-White.

« Depuis près d’une décennie, nous avons construit Off-White comme une marque responsable aux prises avec les préoccupations de notre génération afin de remettre en question le statu quo. LVMH nous apporte la puissance et la dimension nécessaires pour accélérer notre élan et faire de Off-White une véritable marque de luxe », avait commenté Virgil Abloh.

LVMH avait aussi prévu d’étendre sa collaboration avec l’Américain pour lancer de nouvelles marques et annoncé vouloir « imaginer de nouveaux partenariats » avec lui, « au-delà de la mode ».

Abloh avait dit souhaiter se servir de son partenariat avec LVMH pour « favoriser une plus grande équité et inclusion dans les industries que nous servons ».

Sur le même sujet
Plus d'actualité