Covid: treize passagers arrivés aux Pays-Bas porteurs du variant Omicron

L’analyse des autres passagers du même avion est encore en cours et pourrait alourdir le bilan. Le gouvernement se dit préoccupé.

Avion Johannesburg-Amsterdam
L’avion de KLM venu depuis Johannesburg et stationné à l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol, le 27 novembre 2021 @BelgaImage

Treize passagers partis d’Afrique du Sud et diagnostiqués positifs au Covid-19 vendredi à leur arrivée à Amsterdam sont porteurs du variant Omicron, ont annoncé dimanche les autorités sanitaires néerlandaises.

Préoccupant, mais à quel point?

"Le variant Omicron a jusqu’ici été identifié dans 13 des tests positifs. Mais l’enquête n’est pas encore terminée. Le nouveau variant pourrait être retrouvé dans d’autres échantillons", a fait savoir l’Institut national de santé publique (RIVM) dans un communiqué. 61 passagers en provenance de Johannesburg et Le Cap avaient été testés positifs à leur atterrissage à Amsterdam, quand 531 autres s’étaient révélés négatifs.

Les cas positifs ont été placés en quarantaine dans un hôtel proche de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol. "Nous demandons instamment aux personnes venant de cette zone de se faire tester aussi vite que possible", a déclaré le ministre de la Santé Hugo de Jonge lors d’un point presse. "Il n’est pas impensable qu’il y ait davantage de cas aux Pays-Bas", a-t-il poursuivi. "Nous sommes préoccupés, mais nous ne savons pas encore à quel point nous devons l’être", a encore commenté le ministre. "L’OMS a dit que c’était un variant préoccupant, mais seules les prochaines semaines le montreront".

Le nouveau variant du coronavirus, Omicron, détecté pour la première fois en Afrique du Sud, représente un risque "élevé à très élevé" pour l’Europe, a prévenu vendredi le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). De plus en plus de pays ferment leurs portes aux voyageurs venant d’Afrique australe – Afrique du Sud, Botswana, Lesotho, Malawi, Mozambique, Namibie, Eswatini (Swaziland) et Zimbabwe – pour éviter une prolifération d’Omicron, déjà retrouvé dans plusieurs pays, d’Israël à l’Australie en passant par Hong Kong.

Sur le même sujet
Plus d'actualité