Vingt-sept migrants décédés dans le naufrage d’une embarcation au large de Calais

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a convoqué une réunion de crise.

Calais migrants morts
©BELGAIMAGE/ photo-prétexte

Vingt-sept migrants sont décédés mercredi dans le naufrage de leur embarcation au large de Calais, où le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin est attendu dans la soirée. Ce drame, qualifié de « tragédie » par le Premier ministre français Jean Castex, est le plus meurtrier depuis l’envolée en 2018 des traversées migratoires de la Manche, face au verrouillage croissant du port de Calais et d’Eurotunnel emprunté jusque-là par les migrants tentant de rallier l’Angleterre.

« Mes pensées vont aux nombreux disparus et blessés, victimes de passeurs criminels qui exploitent leur détresse et leur misère », a ajouté M. Castex dans un message publié sur Twitter, en assurant suivre « la situation en temps réel ». Le Premier ministre britannique Boris Johnson a de son côté convoqué une réunion de crise, a annoncé Downing Street.

Une cinquantaine de personnes dans l’embarcation

Avant ce naufrage, le bilan des décès depuis le début de l’année s’élevait à trois morts et quatre disparus. En 2020, six personnes avaient trouvé la mort et trois autres avaient été portées disparues. Quatre décès avaient été recensés en 2019. « Vers 14h00, un pêcheur a signalé la découverte d’une quinzaine de corps flottant au large de Calais. Un bâtiment de la Marine nationale a repêché plusieurs corps, dont cinq personnes décédées et cinq inconscientes, selon un bilan provisoire », a indiqué le ministère de l’Intérieur.

 

Gérald Darmanin doit se rendre à 19h15 à l’hôpital de Calais, puis s’exprimer vers 19h45. Le parquet de Dunkerque a annoncé à l’AFP l’ouverture d’une enquête pour « aide à l’entrée au séjour irrégulier en bande organisée » et « homicide involontaire aggravé ».

Selon la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord, trois hélicoptères et trois bateaux participent aux recherches. Une cinquantaine de personnes se trouvaient à bord de l’embarcation qui était partie de Dunkerque, a indiqué une source proche du dossier.

Sur le même sujet
Plus d'actualité