En chiffres: la Première Guerre mondiale

Les sources manquent et les données sont parfois approximatives, mais le bilan du premier conflit planétaire est terrifiant.

En chiffres: la Première Guerre mondiale
@ Belgaimage

20 millions

Le nombre de morts qu’aurait causés la Première Guerre mondiale en quatre ans. À ce chiffre s’ajoutent encore plus de 20 millions de blessés ou de mutilés. En Belgique, on dénombre au moins 100.000 victimes.

600.000

Le nombre de Belges qui ont pris le chemin de l’exil entre 1914 et 1918. Un peu plus de la moitié seraient partis vers la France. Les autres principalement en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas. Les plus fortunés ont fui en Suisse.

50 %

La moitié des victimes de la grande guerre seraient des civils. Jamais un conflit n’avait fait tant de morts en si peu de temps, et plus que tout, tant de morts de civils.

70

Le nombre de pays (actuels) impliqués dans la guerre à la fin. Seulement une vingtaine – pour l’essentiel en Amérique latine et en Europe du Nord – ont réussi à esquiver le conflit.

x 4

Le coût de la guerre sera 3 à 4 fois supérieur au montant du PIB des pays européens de l’époque. Ils sortiront complètement ruinés du conflit.

Le point final

Au total, quelque 70 millions d’hommes seront mobilisés sur l’ensemble du conflit. La Russie et l’Allemagne subiront le plus de pertes (2 millions de soldats), suivies de la France et de l’Autriche-Hongrie (1,5 million). Proportionnellement, c’est la petite armée serbe qui enregistre les pertes les plus terribles: 130.000 morts et 135.000 blessés, les trois quarts de ses effectifs. 70 % des morts et blessés sont victimes de tirs d’artillerie, et 5 à 6 millions resteront mutilés. Les gaz de combat, utilisés pour la première fois en 1915, ne feront “que” 20.000 morts mais marqueront profondément la mémoire du conflit. Cette première guerre de “mouvement” fera son lot de victimes civiles, y compris après l’armistice. Les exodes, les famines, la guerre civile en Russie, les conflits régionaux de l’après-guerre et la pandémie mondiale de grippe espagnole de 1918 feront encore des dizaines de millions de victimes en Europe.

Sur le même sujet
Plus d'actualité